Parti Republicain Haitien

07 novembre 2019

BULLETIN DES REPUBLICAINS

 

JUNA7934

''Un contrat social de type nouveau pour redonner espoir au peuple Haitien''

 Les expériences acquises au cours de ma carrière professionnelle d’Avocat de la Cour, Directeur des Affaires Juridiques de la Police Nationale d’Haïti, ensuite Commissaire du Gouvernement dans quatre grandes Juridictions du Pays et de mon parcours d’homme politique m’ont convaincu que les problèmes que vivent les Haïtiens ne sont ni une fatalité, ni insurmontables. Le peuple Haïtien a toujours démontré sa capacité de mobilisation autour de ses préoccupations de bien-être, d’équité, de justice sociale, de sécurité et de paix. Face aux multiples crises politiques, sociales, économiques qu’il a traversées ces dernières années, notre peuple a su faire preuve d’une grande capacité à surmonter les épreuves et à poursuivre son choix de développer.

De par le monde, les peuples ont su relever les défis de leur développement social et économique parce qu’ils ont été mobilisés et organisés autour de programmes de développement audacieux, orientés vers leur bien-être, et avec leur pleine participation. Le peuple Haïtien ne saurait être en marge de cette dynamique.

L’insurrection populaire du début du mois de septembre jusqu’au mois de novembre 2019 est la preuve que notre peuple a profondément conscience des différents enjeux qui sous-tendent son développement et de sa volonté d’être le seul maître de son destin. Il a ainsi renoué avec sa glorieuse histoire de peuple combatif face à l’adversité d’où qu’elle vienne.

La victoire contre l’arbitraire des dictatures des Duvalier acquise, grâce à la mobilisation de toutes les composantes de la société dans la nuit du 6 au 7 février 1986, principalement les jeunes et les femmes, a montré encore une fois de plus que tout est possible pour un peuple déterminé.

Le mouvement insurrectionnel des 5 au 7 juillet 2018 me rappelle aussi mes responsabilités. En effet, je dois apporter des réponses à la hauteur de l’immense espoir suscité par le soulèvement populaire. Ces dernières années, la mauvaise gestion des gouvernements de la gauche sans aspiration d’idéologie politique et sans un système économique appliqué ont facilité de nombreuses casses sociales.

 La demande sociale du peuple haïtien est devenue plus pressante que jamais à tous les niveaux, notamment en matière de justice sociale et de sécurité, de l’accès aux emplois et aux services sociaux de base (eau, électricité, éducation, santé, assainissement et cadre de vie), en matière de sécurité alimentaire et d’accès aux infrastructures de soutien à la production. A l’échéance des objectifs du millénaire pour le développement (OMD), le chômage et la pauvreté se sont amplifiés.

C’est pourquoi, à travers le présent programme qui se veut ambitieux et réaliste, je m’engage résolument avec confiance, convaincu que ce peuple qui est sorti victorieux de la lutte contre la dictature féroce des Duvalier et la dictature éclairée de la gauche au pouvoir, a suffisamment manifesté sa volonté de s’impliquer davantage dans la conduite de sa destinée.

J’ai foi en notre jeunesse qui est prête à aller sur tous les chantiers du développement, aux potentialités de nos femmes lorsqu’elles se sentent en confiance, et j’ai la certitude d’avoir l’accompagnement et de bénéficier de la riche expérience de tous nos anciens. Le rôle essentiel que jouent les gardiens de nos traditions et les responsables religieux dans la préservation de la paix sociale et la sauvegarde de nos valeurs culturelles est un précieux facteur de stabilité. Tous ces facteurs constituent les fondements sur lesquels notre peuple relèvera le défi de bâtir de ses mains les fondements matériels de son avenir.

JUNA7934

 Un mieux-être pour chaque Haïtien est possible

Ma vision pour les cinq prochaines années est de bâtir une République démocratique et prospère. Cela passe par une transformation structurelle de notre économie pour la mettre sur une nouvelle trajectoire de forte croissance, tout en réduisant profondément les inégalités sociales et la pauvreté rurale et urbaine.

Mon engagement d’œuvrer à un développement économique et social soutenu par les membres du Parti Républicain Haïtien, tire ses sources des aspirations légitimes et profondes de notre peuple, pour une société nouvelle fondée sur les valeurs fondatrices de la République et celles suivantes :

la démocratie, la justice sociale et la liberté d’opinion en vue d’une participation responsable des citoyens au développement du pays ;

le progrès économique, la solidarité et la participation responsable de tous au développement de la nation et à la gestion des affaires publiques ;

un développement inclusif et une croissance partagée ;

l’égalité d’accès aux services sociaux de qualité et à l’emploi ;

la libre entreprise en accord avec les lois, les normes techniques et environnementales du pays.

Pour écrire cette nouvelle page de l’histoire de notre pays, mes actions dans l’exercice de la fonction suprême se déclineront en trois axes :

A.- La Réforme des Institutions et de l’Administration pour plus de Justice

a- La Réforme des Institutions et de l’Administration pour plus de Justice Sociale, de Démocratie et de Liberté.

Ma conviction est faite que notre pays doit résolument se doter « d’institutions fortes pour une société de justice sociale ». Pour cela, les réformes au plan politique viseront essentiellement à :

refonder l’Etat par l’adoption d’une nouvelle constitution, celle de la 3ème République ;

consolider la démocratie dans notre pays ;

faire de notre justice une institution indépendante, efficace et accessible à tous les citoyens ;

garantir le caractère républicain de nos Forces Armées Nationales et des forces de Police Nationale d’Haïti;

renforcer la bonne gouvernance au plan administratif, économique et financier ;

approfondir la décentralisation et la gouvernance locale ;

associer davantage les Haïtiens de l’étranger à la gestion des affaires publiques et aux actions de développement ;

œuvrer pour l’émergence d’une diplomatie d’ouverture au service d’une politique étrangère cohérente, dynamique et stimulatrice pour le développement économique et social de notre pays.

b- La mise en place d’un nouveau modèle de développement qui s’appuiera sur la diversification économique, notamment dans les 5 secteurs stratégiques suivants :

l’adaptation de l’agro-sylvo-pastoral comme secteur d’activité de la production nationale pour en faire le poumon de notre économie ;

le développement des industries agro-alimentaires, comme fer de lance du développement du secteur agro-sylvo-pastoral ;

la restructuration du secteur minier pour en faire un véritable levier de la croissance et du développement aux niveaux local, régional et national ;

le développement de l’artisanat pour conforter sa place de premier pourvoyeur d’emplois en milieu urbain et de deuxième en milieu rural ;

le soutien aux industries culturelles et sportives pour mieux valoriser nos atouts.

c- La promotion et la vulgarisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Mon ambition est de faire du numérique un instrument au service du développement, à travers :

le renforcement des équipements et infrastructures numériques ;

le renforcement des capacités des acteurs ;

la promotion de l’usage des technologies de l’information et de la communication.

d- La dynamisation du secteur privé pour en faire un acteur important de la croissance.

A ce sujet, mes actions cibleront en particulier :

le renforcement des capacités des structures publiques prestataires de services d’appui au secteur privé ;

la mise en place de mécanismes favorisant l’accès au crédit des entreprises, des exploitants agricoles et des PME/PMI ;

l’amélioration du climat des affaires pour créer les conditions et les cadres nécessaires au développement du secteur privé national, à tous les niveaux. L’ambition sera de créer un environnement qui permette aux entreprises de se développer et de s’intégrer aux chaînes de valeur des grands marchés intérieurs et extérieurs et qui soit attractif pour les investisseurs étrangers.

e- Un meilleur partage des fruits de la croissance à travers un nouveau contrat social.

JUNA7934

Les axes fondamentaux de ma politique pour la justice sociale portent sur les éléments suivants :

la création de nouveaux emplois ;

l’amélioration de l’accès aux emplois pour tous et principalement pour les jeunes et les femmes ;

la réduction des inégalités grâce à une politique de protection sociale, de renforcement du système de santé, de l’accès de tous à l’éducation, à l’eau potable et à l’assainissement ;

la protection et la préservation de l’environnement ;

la promotion de l’économie verte ;

la facilitation de la mobilité dans les villes et les campagnes.

Pour ce faire, mon programme est structuré en trois grandes parties qui intègrent les préoccupations essentielles de notre peuple, et jettent les bases d’un développement durable :

Première partie :

La Réforme des Institutions et la Modernisation de l’Administration ;

Deuxième partie :

Le Développement du Capital Humain ;

Troisième partie :

La Dynamisation des Secteurs Porteurs pour l’Économie et les Emplois.

 

 

 

Posté par partirepublicain à 17:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]


BULLETIN DES REPUBLICAINS

JUNA7934

BULLETIN DES REPUBLICAINS

I.-Objectifs des Partis politiques.

Selon la Loi Haïtienne sur l'organisation des partis politiques datant du 16 janvier 2014 essaye de donner dans son article deuxième la définition des partis politiques. En effet l'article stipule que « un parti politique est une association de citoyens et de citoyennes jouissant de la plénitude de leurs droits civils et politiques, groupée pour la défense et la promotion de leurs idéaux politiques, sociaux, moraux et économiques dans le but de contribuer à la vie politique et de concourir à l’expression du suffrage.

Il se réunit et il s'active en vue de:
• prôner le respect de la constitution et des institutions publiques nationales ;
•promouvoir et défendre les intérêts du peuple haïtien ;
• servir d’intermédiaire entre l’Etat et la société, et les intérêts légitimes des groupes ou catégories sociales définies ;
• faire jouer dans leurs relations, les principes de coexistence pacifique et de respect mutuel ;
• défendre la souveraineté nationale et l’indépendance de la république ;
•promouvoir la paix et les idéaux démocratiques afin d’assurer le bien-être et le développement de la société ;
•assurer la formation politique, civile et encadrement de leurs membres en particulier et de la population en général afin de mieux participer à la construction de l’Etat de droit et à la gestion des affaires publiques ;
•promouvoir les valeurs républicaines et l’Etat de droit ;
•s’abstenir de toute déclaration et pratique prônant la discrimination de race, de religion et de sexe ;
•participer aux compétitions électorales afin de conquérir et d’exercer les pouvoirs politiques ;
•promouvoir la protection de l’environnement.

L'objectif des partis politiques est la conquête, l'exercice et la monopolisation du pouvoir. Toutes les activités, les idées, les projets de société s'organisent pour réaliser cet objectif. De plus pour atteindre cet objectif, les partis politiques ont besoin du soutien populaire. Les actions, les programmes des partis politiques doivent refléter les désirs des populations qui attendent une concrétisation. Le pouvoir peut s'exercer à plusieurs niveaux: local, régional, parlementaire et exécutif.

II. Missions des partis politiques
Les partis politiques doivent être des partenaires indispensables dans le processus de bonne gouvernance car, en tant que représentant des populations, ils peuvent contrôler et influencer les actions du pouvoir exécutif à travers les débats politiques à l'assemblée nationale, dans les médias ainsi qu'à travers la formation et l'éducation civique de leurs militants. Les observations et les critiques possibles des partis politiques peuvent pousser le pouvoir en place à mieux rendre compte de son action de sa gestion. Ils peuvent donc faire des propositions et ou apporter des contradictions aux décisions et aux actions du pouvoir en place et faire voter des lois. De plus les partis politiques peuvent donner des sanctions au pouvoir en place grâce à des propositions de censure à l'assemblée nationale.

Mieux encore les partis politiques sont indispensables au fonctionnement du système démocratique parce qu'ils ont plusieurs rôles importants: le débat contradictoire, l'animation de la vie politique, le choix des leaders politiques qui doivent diriger, conquérir et exercer le pouvoir afin de mettre en place les programmes politiques.

En outre les partis politiques sont les représentants des populations et aussi le lien entre ses populations et le pouvoir en place. A cet effet ils veillent sur les politiques et les actions du pouvoir en place grâce à leurs représentants qui occupent des postes dans le gouvernement et au parlement.

Nous remarquons donc l'importance des partis politiques dans le processus démocratique et l'instauration de la bonne gouvernance. Également cette implication des partis politiques symbolise les souhaits de toutes les populations.

Cependant pour mieux parler de ses notions de démocratie et de bonne gouvernance, il faudrait que les partis politiques adoptent ses différentes notions en interne. En effet les aspects liés à la démocratie et à la bonne gouvernance au sein des partis politiques sont:
• Le choix des dirigeants du parti
• Le choix des candidats aux élections
• Définir du programme politique du parti
• Contrôler les finances et prendre des mesures contre la corruption
• Représentativité des membres

JUNA7934


• Droits fondamentaux des membres.

Définition de parti politique
Un parti politique est un groupe de personnes qui partagent les mêmes intérêts, les mêmes opinions, les mêmes idées, et qui s'associent dans une organisation ayant pour objectif de se faire élire, d'exercer le pouvoir et de mettre en œuvre un projet politique ou un programme commun.

Différence entre parti politique et mouvement politique.
Il peut s'organiser autour d'idées et de préoccupations d'un groupe social. Par contraste avec un parti politique, le mouvement politique n'est pas organisé par des membres élus mais vise à convaincre les citoyens et/ou les membres d'un gouvernement à s'engager sur les préoccupations du mouvement.

Posté par partirepublicain à 17:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 octobre 2019

INVESTIR DANS NOTRE AVENIR, C’EST MAINTENANT, POUR UNE REPUBLIQUE FORTE !

 

JUNA7934

INVESTIR DANS NOTRE AVENIR, C’EST MAINTENANT, POUR UNE REPUBLIQUE FORTE !

JUSTICE, SANTE, SÉCURITÉ, EMPLOIS, INFRASTRUCTURE, CROISSANCE ET INVESTISSMENTS, POUR AMÉLIORER VOTRE QUALITÉ DE VIE.

L’importance  d’écouter, d’agir, de requérir  de l’opinion des experts sur l’application de notre plan pour l’amélioration de la qualité de vie de nos concitoyens et concitoyennes est très nécessaire.

•             Une nouvelle orientation pour notre économie

Depuis trente ans, les haïtiens et les haïtiennes peinent à joindre les deux bouts et pour la plupart, rien n’a changé. Le temps est donc venu de nous doter d’un nouveau plan, une nouvelle orientation pour notre économie. Me Francisco RENE, un avocat de carrière, un ancien Commissaire du Gouvernement de quatre juridictions du Pays (Miragoane, Aquin, Port-de-Paix et Port-au-Prince), croit qu’il est fondamental et urgemment important d’investir dans la population haïtienne et  surtout, dans ce qui améliora notre quotidien : «la santé, la justice, l’éducation, le sport, le tourisme, la sécurité, le transport collectif, l’infrastructure routière, l’environnement, l’énergie propre, l’agriculture, la création d’emplois, la croissance, les écoles, les universités, les hôpitaux, etc ».Voilà les infrastructures dont notre économie a besoin pour croitre, et dont nous avons besoin pour progresser et construire une république forte et égalitaire.

I. Investir dans les fondements d’un avenir meilleur

•             Infrastructures de transport collectif

Notre plan : Développer les investissements de la République dans le transport collectif. Et pour nous assurer que les projets voient le jour, nous offrirons un financement flexible aux municipalités. Ainsi, vous passerez moins de temps dans les bouchons de circulation, dans des véhicules de mauvais états en abîmant vos vêtements et plus de temps avec vos proches.

Un gouvernement républicain investira plus de 86 milliards de dollars sur 4 ans dans l’infrastructure sociale : « les tribunaux, centres pénitentiaires, logements abordables, garderies pour enfants, réparations des maisons en délabrement, centres communautaires, des écoles communales, lycées polytechniques, des lycées traditionnels, des campus universitaires, des assurances sociales, des crédits sociaux et bien plus ». Nous contribuerons à faire avancer la république.

 •             Infrastructures vertes

Nous investirons plus de 7 milliards de gourdes sur cinq ans dans les infrastructures vertes, et 25 milliards sur dix ans. Ainsi, les Haïtiennes et les Haïtiens profiteront d’une énergie plus verte, d’une terre plus propre et de plus de bons emplois.

•          Infrastructures agricole

Nous investirons plus de 43 milliards de gourdes sur quatre ans dans les infrastructures agricoles, et 75 milliards sur dix ans. Ainsi, les Haïtiennes et les Haïtiens profiteront d’une production agricole nationale  plus prospère et plus riche, d’une terre plus productive et de plus de bons emplois. Grâce à notre plan, nous aurons une économie prospère et un environnement propre.

Dans ce projet, Me Francisco RENE a voulu démontrer, encore une fois, que seuls les Républicains ont un plan pour changer ensemble et qui fera croître l’économie de la république d’Haïti en favorisant la création d’emplois et le renforcement de la classe moyenne.

•          Infrastructures Economiques

Un gouvernement républicain investira 37 milliards de gourdes sur cinq ans pour redresser les industries de pointe de l’état. Et nous rassurer que le gouvernement contrôle tout le système financier de l’administration de l’état et de ses organes administratifs. Et quatre-vingt-cinq milliards sur 10 ans, ainsi, les Haïtiens et les Haïtiennes bénéficieront beaucoup plus d’emploi, grâce à notre plan et nous aurons une économie beaucoup plus prospère et beaucoup plus stable.

•          Infrastructures judiciaires

Un gouvernement républicain investira 20 milliards de gourdes sur cinq ans dans les infrastructures judiciaires et pour nous assurer que les magistrats et les personnels administratifs soient bien équipés et bien rémunérés, et les prisonniers soient jugés à temps ainsi que des centres pénitentiaires soient construits aux normes universelles ; et enfin, que des rapports sur le travail des magistrats soit affichés et publiés dans le journal officiel, le moniteur chaque mois pour que des promotions  soient attribuées aux magistrats en raison de leur résultant de travail bien fait et bien fournis dans le système judiciaire.

Tout compte fait, « Après une décennie de la gauche traditionnelle au pouvoir, les Haïtiens savent que le temps est venu de changer ensemble  la République avec les gouvernements de la gauche traditionnelle puis que avec ces gouvernements,  il est de plus en plus difficile de joindre les deux bouts et que les familles restent coincées par une économie chancelante. Seuls les REPUBLICAINS sont disposés à faire des investissements dont notre pays a besoin dès maintenant, pas dans quelques années, pas de demain. MAIS C’EST MAINTENANT ! Quand nous investissons dans des domaines tels que : «la santé, la justice, l’éducation, le sport, le tourisme, la sécurité, la sécurité de la retraite, le transport collectif, l’infrastructure routière, l’environnement, l’énergie propre, l’agriculture, la création d’emplois, la croissance, les écoles, les universités, les hôpitaux, etc , nous investissons dans la République d’Haïti et pour le bénéfice  de tous les Haïtiennes et Haïtiens».

C’est pour cela, les Républicains proposent un plan en quatre points pour changer ensemble la république : 1) créer des emplois en réalisant des investissements historiques en infrastructure; 2) faire croître la classe moyenne en augmentant les impôts du 1 % des personnes les plus riches pour réduire ceux des Haïtiennes et des Haïtiens de la classe moyenne; 3) créer une banque agricole en faveur des paysans en mettant à leur disposition une école moyenne agricole où les agronomes et les techniciens agronomes mettent leur compétence au service des paysans , renforcer et remembrer la banque agricole communale (BAC) dans les 141 communes du Pays ainsi que la banque du développement agricole et industrielle (BNDAI) et construire des centres de stockages de produits agricoles et de fruits ainsi que des centres de transformation ; 4) aider ceux et celles qui travaillent fort pour faire partie de la classe moyenne en procurant plus d’argent aux familles afin de les aider à assumer les coûts élevés associés à l’éducation de leurs enfants, et en investissant dans les infrastructures sociales importantes telles que les logements et les résidences pour personnes âgées.

« Les pays confiants investissent dans leur propre avenir et font preuve d’ambition dans leurs projets de construction. Les taux d’intérêts sont à un niveau historiquement élevé, le ratio d’endettement d’Haïti est très élevé et catastrophique même, et des milliers des  Haïtiennes et des Haïtiens qualifiés sont à la recherche d’un emploi et certains d’entre eux nos compétences laissent le pays pour aller ailleurs à la recherche des emplois. C’est le moment, c’est le temps d’agir en faveur des Haïtiennes et des haïtiens. Notre plan républicain pour faire croître l’économie et mettre plus d’argent dans les poches des personnes de la classe moyenne est réaliste, prudent, durable et transparent. Je veux  partager avec le pays une vision républicaine, libérale, juste axée sur les valeurs qui amènera le pays vers sa plus grande  prospérité pour toutes les Haïtiennes et pour tous les Haïtiens».

ii.- Ouverture. Transparence. Equité

•          Un Gouvernement au service des Haïtiennes et des Haïtiens

Les Gouvernements de la gauche traditionnelle ont perdu la confiance des Haïtiennes et des Haïtiens.

Sous le régime de Préval, d’Aristide et de Martelly ce dernier bien sûr, Monsieur Martelly qui a fait un trait d’effort ! Après tous les autres gouvernements agissent dans l’opacité et sont déconnecté de la population.

Un pouvoir sans précédent est concentré dans les mains du président, du premier ministre, des ministres  et des cabinets ministériels. La science et les données probantes n’ont jamais moins comptée : la politique et la partisannerie n’ont jamais eu autant d’importance. Des milliers des Haïtiens qui ont élu des députés, des sénateurs qui devaient les représenter, on a vu que ces mêmes députés et sénateurs sont devenus  des agents de développement dans leurs communautés et départements.

Aucune réforme n’a été  promise par  les députés et les sénateurs ainsi que les gouvernements de la gauche traditionnelle depuis des décennies pour enfin décentraliser et déconcentrer le pouvoir et le gouvernement, ce que nous constatons c’est la partisannerie et l’egocentrique qui règnent en maître dans ces gouvernements. Il est donc évident que les Haïtiennes et les Haïtiens soient prêts pour un changement et pour la construction de la République  de la confiance forte axée sur les valeurs et les principes.

Après une décennie de régime de la gauche traditionnelle, la foi, la confiance de la population haïtienne dans ces gouvernements gauchistes est aujourd’hui beaucoup faible. La raison en est simple : « les Haïtiennes et les Haïtiens ne font pas confiance aujourd’hui aux gouvernements de la gauche traditionnelle, car ces gouvernements ne leur font pas confiance non plus.»

          Le Parti Républicain Haïtien a une solution

Nous avons un ambitieux programme en faveur du changement et de la construction d’une République de la confiance forte axée sur les valeurs et les principes ; un programme qui nous permettra de moderniser le mode de fonctionnement du gouvernement  Haïtien, de telle sorte qu’il soit plus représentatif et capable de défendre les valeurs républicaines et de répondre aux attentes de toutes les Haïtiennes et de tous les Haïtiens.

La base de notre plan est la transparence : « un gouvernement transparent est un bon gouvernement, c’est un gouvernement qui respecte les principes et les valeurs républicaines ». Pour que les Haïtiennes et les Haïtiens fassent confiance à leur gouvernement, il faut que le gouvernement leur fasse également confiance à ses concitoyennes et ses concitoyens. Il faut la confiance réciproque.

     Apprenez en plus sur notre plan en matière d’ouverture, de transparence et d’équité

Un Gouvernement Juste et ouvert

Ensemble, nous pouvons rétablir un sentiment de confiance à l’égard de notre démocratie et de notre République. Un plus grand niveau d’ouverture et de transparence est nécessaire pour y parvenir.

Les républicains ont ouvert la voie en présentant un grand nombre de projets de lois et d’objections au parlement pour imposer des exigences de transparence et de responsabilité plus rigoureuses à notre gouvernement et à nos concitoyennes et concitoyens. Un gouvernement républicain adoptera toutes les propositions de lois qui sont initiées par les parlementaires pour le renforcement de la république et ira encore plus loin avec de nouvelles initiatives qui amélioreront l’accès des Haïtiennes et des Haïtiens à l’information, à la protection et à la formation.

Nous modifierons les lois sur l’accès à l’information de sorte que les renseignements et les données du gouvernement soient accessibles par défaut en format numérique informatisée.

Nous veillerons également à ce que les nouvelles mesures relatives à l’accès à l’information, à la protection et à la formation s’appliquent aux bureaux du président, du premier ministre , de ses ministres, aux organismes administratifs déconcentrés qui appuient les projets du gouvernements et les travaux du Parlement  , des tribunaux , les municipalités, les collectivités territoriales ainsi qu’à la protection et à la formation de nos concitoyennes et concitoyens.

Nous créerons un comité multipartite chargé de surveiller et de contrôler les opérations de tous les Ministères, des organismes gouvernementaux ainsi que les Directions Générales décentrées de l’état qui ont des responsabilités en matière de l’investissement, de la croissance économique, du développement social et de la sécurité publique et nationale.

    L’honorabilité des parlementaires.

Nous devons nous assurer que le parlement n’est  pas un endroit où des hommes  et des femmes non expérimentés en politique viennent s’installer pour faire de l’argent par compromission. Un gouvernement républicain redonnera au parlement son titre, de l’endroit où des personnes ayant de vrais mandats et de vraies responsabilités font du travail sérieux au nom du peuple Haïtien et au nom de la République ; et de sentir honorables,  de dignes de ce nom.

•   De meilleurs services à la population.

A l’ère du numérique, les Haïtiens et les haïtiennes n’attendent  rien de moins que l’excellence en matière de service, et les services gouvernementaux n’y font pas exception. Un gouvernement républicain garantira des normes plus élevées et une meilleure expérience de client pour les Haïtiens et les haïtiennes lors qu’ils communiqueront avec les employés des institutions de l’Etat. Qualité, ponctualité, compétence, moralité, sens de travail feront désormais partie de toute prestation de service de l’Etat.

   Politiques fondées sur des faits

Un gouvernement doit élaborer des politiques fondées sur les faits, et non d’inventer des faits à partir d’une politique. Sans faits probants, un gouvernement prend des décisions arbitraires qui peuvent avoir des répercussions négatives sur la vie quotidienne de son peuple. Nous avons besoin d’indicateurs et de données économiques fiables pour élaborer des politiques économiques judicieuses, et pour offrir aux autres paliers de gouvernement, aux partis politiques, aux entreprises et à la société civile les outils dont ils auront besoin pour enrichir notre vie nationale. Un gouvernement républicain s’assurera de rétablir la capacité de l’administration publique de prendre des décisions fondées sur des faits.

•  Des élections libres, démocratiques, transparentes et justes

Les élections sont la pierre angulaire de la démocratie représentative. Elles constituent le mécanisme par lequel les Haïtiennes et les Haïtien accordent leur confiance à leurs représentants élus. Nous croyons qu’il est essentiel que nous rendions notre système électoral plus honnête, plus démocratique, plus transparent, plus libre, crédible et fondé sur les valeurs, les principes et les  idéaux d’un peuple moral, plutôt que d’en faire un processus trop partisan qui exclut la plupart des Haïtiens, des Haïtiennes et qui dépend totalement sur les amis internationaux. Non ! Un gouvernement républicain rétablira la souveraineté, l’intégrité, l’unité et l’indépendance du processus électoral haïtien et  établira l’équité lors des élections.

Comme a si bien enseigné à l’école de pensée du Parti Républicain Haïtien, la meilleure façon de chambarder l’ignorance, est l’épanouissement réel de l’être haïtien  et du vivre-ensemble. Les républicains jetteront une lumière nouvelle sur le gouvernement tout en assurant qu’il s’emploie à servir celles et ceux qu’il représente : « les Haïtiennes et les Haïtiens.»

Me Francisco RENE, President des Republicains

Posté par partirepublicain à 03:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 octobre 2019

Projet_de_Campagne_202___Francisco_rene__version_corrigeeBIOGRAPHIE DE MAITRE FRANCISCO RENE, CANDIDAT A LA PRESIDENCE.

JUNA7934

Me Francisco RENE communément appelé (CG) comme il préfère se faire appeler est un éminent homme de loi et récemment devenu une personnalité politique haïtienne qui était jusque-là très méconnue de ses concitoyens. Aujourd’hui, il fait des beaux et mauvais jours de la presse et des réseaux sociaux, coiffe et décoiffe par son langage d’une franchise singulière depuis qu’il a publiquement arboré plusieurs casquettes :
Un activiste républicain assumé qui dénonce, dérange, taquine et challenge tout à la fois avec bravoure et intelligence les activités peu flatteuses des élites qui ont pris, et continuent à prendre Haïti en otage par la corruption, le banditisme, la contrebande et la prévarication. Ce côté dénonciateur qu’il avait commencé avec son Micro à travers son émission Tribune de la justice.
Un homme ambitieux qui aspire devenir le futur Président de la République d’Haïti, et dont le charisme et la ténacité ne sont plus à démontrer ni même pour les détracteurs quelques soient les horizons et les dimensions énergétiques. Le CG Francisco RENE balance tout sans crainte aucune, ce qui est inédit et exceptionnel pour de nombreux haïtiens et ce phénomène apporte une bouffée d’oxygène à la promotion des valeurs et à la liberté d’expression en Haïti. Il vérifie toutes ses informations au préalable avant toute dénonciation, la transparence et les preuves constituent sa marque de fabrique.
Le CG Francisco RENE est également un impressionnant communicateur en ‘’one man show’’ qui sait captiver son auditoire par son mélange de langage homme de loi et homme politique amoureux des valeurs et des principes républicains. Son langage est facile à comprendre vu qu’il est un homme de gens de la masse ; il se fait fondre parmi eux parce qu’il croit que sa place est toujours au milieu d’eux.
Bardé de plusieurs diplômes universitaires respectables, le CG Francisco RENÉ favorise plutôt une technique de communication simple et plus proche du peuple et cette simplicité est en très grand contraste avec ses adversaires politiques et autres journalistes qui donnent parfois l’impression d’avoir recensé et mémorisé tous les plus gros mots du vieux Français pour impressionner leur auditoire et afin de paraître comme des personnes érudites. Il sait esquiver les balles perdues des journalistes dont on déplore malheureusement parfois l’éthique et le manque de professionnalisme. Le CG Francisco RENÉ sait heureusement rendre les coups à ses adversaires avec humour et fair Play, ce qui permet d’équilibrer les débats.
Né le 23 Novembre 1970
L’un des plus dynamiques avocats et entrepreneurs de sa génération, fondateur et Président du Parti Républicain Haïtien (PRHA) à l’âge de 48 ANS, Me Francisco RENÉ était Conseiller Spécial de Monsieur Léon CHARLES, Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti (PNH) en mai 2004.
Après avoir intégré le Cabinet Particulier du Directeur Général de la PNH, où il occupe les fonctions de Conseiller Juridique Spécial, il est appelé à la Fonction Publique au poste de Commissaire du Gouvernement en Septembre 2011.
À la tête d’une équipe de Magistrat, Me Francisco RENÉ va imprimer une ligne pragmatique et cohérente, d’actions de développement en matière juridique, centrée sur la quête de résultats et particulièrement dédiée au renforcement et à la consolidation de l’état de droit en Haïti ainsi que à la protection des paysans et de la classe défavorisée de la population à desservir.
Dès les premiers jours de son administration au niveau du Parquet de Miragoâne, Me Francisco RENÉ montre clairement sa volonté de tourner le dos aux discours creux, aux poses démagogiques du passé qui tenaient lieu de justice «parti-pris». Il affiche donc, par des actes concrets, mesurables, sa détermination d’engager le bon combat pour renforcer et consolider la justice, l’état de droit et d’engager le combat contre la détention préventive prolongée sous toutes les formes, de permettre aux paysans d’avoir «un ouf» dans leur tracasserie de vol, de violence et de trouble de leur propriété privée.
Les résultats ne tardent pas à se manifester. Les actions enregistrées réduisent considérablement le taux des détenus, du banditisme et du trouble des propriétés des paysans.
Commissaire du Gouvernement dans quatre juridictions du Pays (Miragoâne, Aquin, Port-de-Paix et Port-au-Prince), Me Francisco RENÉ a révolutionné le système judiciaire haïtien durant son passage à la tête de ces quatre parquets près des quatre tribunaux de Première Instance de la République ci-haut décrits. Les temps investis par Me Francisco RENÉ pour résoudre au problème de la justice et de l’état dans ces quatre juridictions sont énormes et importants vu qu’il a contrôlé le Système dans tout son compartiment et a empêché durant son administration le phénomène de raquetteur, de corruption, de contrebande, de banditisme, enfin les faussaires et les escrocs étaient contrôlés et surveillés à la limite.
Des sanctions ont adoptées contre tous les contrevenants, mesures incitatives, favorisant le business et créant les conditions idéales propices à la production et à la création d’emplois.
Notons entre autres que, sous la gestion de Me Francisco RENÉ, Commissaire du Gouvernement, la capacité de la Police Judiciaire a augmenté de 45% et, l’insécurité, sous ses multiples formes de banditisme, a connu son plus bas taux depuis des années. Choisi et nommé par Président de la République comme Commissaire du Gouvernement de Miragoâne en septembre 2011 puis transféré à Aquin au même titre, ensuite à Port-de-Paix et enfin à Port-au-Prince, au titre de commissaire du Gouvernement, en 2013, transféré au Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique au titre de commissaire-chargé de Mission auprès de la Direction des Affaires judiciaires (DAJ). En 2014, l’homme de droit est devenu le premier Commissaire du Gouvernement à la tête d’une nouvelle structure politique portant le nom : « Parti Républicain Haïtien (PRHA) », légalement reconnue par l’État Haïtien, introduit à la première fois dans l’échiquier politique haïtien la notion de la droite républicaine forte ainsi que la notion des valeurs et des principes républicains, un esprit de dynamisme qui se veut le nouveau paradigme d’une politique en progrès constant, étayé sur des programmes et des visions plutôt que sur des discours de gauches ou de droite, des gaspillages, en attente toujours de l’aide de l’étranger. Un parti politique qui prône la promotion des valeurs morales, spirituelles, sociales, économiques, républicaines ainsi que le respect des principes.
Aux problèmes de la cité, aux problèmes du peuple haïtien, le Parti Républicain Haïtien (PRHA), dirigé par Me Francisco RENÉ, cherche à donner des réponses concrètes, dans le cadre d’une politique publique et d’un plan d’actions cohérent et progressif préparé par les cadres avérés du parti.
Ayant grandi dans un pays affecté par la pauvreté et le manque de ressources, Me Francisco RENÉ a développé, à travers sa vie, un profond sens de responsabilité sociale et un solide engagement pour assister ses frères et sœurs dans le besoin et les accompagner dans la lutte pour le mieux-être.
Dans le respect des normes et pratiques du régime démocratique, le président du Parti Républicain Haïtien (PRHA), Me Francisco RENE, par ses actions d’homme de loi et d’agent communautaire, a illustré une idée du changement et de la construction démocratique visant à réduire les inégalités sociales et à réaliser l’inclusion sociale, indispensable à une paix sociale durable.
À cette mission, Me Francisco RENE a mis, avec le soutien de ses amis au service des gens les plus déshérités de la commune de Pétion-Ville, zone diègue, Malique, Girardo, bobin et autres zones avoisinantes, un centre de santé à lit aux fins de garantir la sécurité sanitaire de ces gens exclus et démunis dans la société haïtienne.
Autre la mise en place d’un centre de santé à lit installé dans la commune de Pétion-ville pour garantir la sécurité sanitaire des démunis de cette communauté, Me Francisco RENÉ a fondé une Association Professionnelle des Avocats, réunies des avocats des dix-huit (18) juridictions du pays avec pour assise et mission, défendre les intérêts de tous les avocats de la République ainsi que les personnes défavorisées, les paysans et les compatriotes vivant à l’étranger victimes habituellement de la dépossession de leur propriété foncière à leur absence.
Déjà, nous travaillons avec les cadres du parti en vue de surprendre le monde en arrivant à changer les conditions de vie de nos compatriotes d’Haïti et ceux d’autres mers. Car, pour que la République revive sa fierté d’antan, il faut la coopération et la participation de tous ses fils et ses filles. Car, la fierté d’Haïti est celle de tous ses fils et ses filles sans distinction aucune. Notre but est de voir « la Première République noire du monde » qui, malgré, a connu des jours noirs et difficiles est devenue « la Lumière des Nations ».
Enfin, le CG Francisco RENÉ est né dans une petite localité de la commune de l’Anse-a-Foleur, appelée : « Cote-de- fer» à la date du 23 novembre 1970. Trois ans après, il est entré à Port-au-Prince avec son oncle puis après un certain temps il s’est installé à la ville des cayes avec sa grand-mère et revint à Port-au-Prince pour continuer ses études classiques et universitaire au Lycée Toussaint Louverture et Faculté des Droits des Gonaïves où il a décroché une licence en droit. Le CG Francisco RENE est un intellectuel passionné et assoiffé de connaissances, de cet engouement, il initie de continuer son parcours académique et a décroché sa maîtrise en Histoire, Mémoire et Patrimoine à l’Université d’État D’HAÏTI, Institut d’Études et de Recherches Africaines D’HAÏTI (IERAH /ISERSS).
En 2008, il a épousé à Port-au-Prince, Carlande Mathurin, une gestionnaire, une professeure d’Anglais de NAS et membre de l’assemblée chrétienne de Delmas 9 # 11, dirigée par le feu Pasteur Lyonel Joseph et actuellement dirigée par le Révérend Pasteur Dupuy SAINT-JUSTE. C'est sur les conseils de sa femme qu'il s’est lancé en politique. En 2014, le CG Francisco RENE est devenu imitateur d’une doctrine républicaine fondée sur l’idéal de l’Autonomie Individuelle et l’Idéal de fonder l’Ordre Social en passant par la Refonte de l’État et le Partage des Biens et des Richesses entre les classes (Mulâtres et Noires), à travers le Parti Républicain Haïtien. Tout au long de son mandat de Président du Parti Républicain Haïtien, il soutient les femmes, les enfants, les jeunes, les Paysans, les agriculteurs, les Chauffeurs de Moto Taxi et les Associations Sociales. En décembre 2016, il a lancé le quinquennat des Républicains et le Téléphone Rouge.
Somme toute, il se fait une fois de plus connaître des militants républicains en certifiant tous les délégués départementaux, les coordonnateurs départementaux, communaux, section communales et les responsables des bureaux au sein du parti.
Me Francisco RENE, propagateur des valeurs républicaines, affirmé patriote avéré qui se refuse à toutes les compromissions allant à l’encontre des principes et des valeurs fondatrices qui gouvernent sa vie d’homme de loi et citoyen honnête.Ses actions dans le Système Judiciaire Haïtien en tant que Commissaire du Gouvernement porte témoignage sur sa personnalité et sa détermination de finir avec la corruption, la contrebande, le banditisme et l’injustice sociale. Il est un modèle pour les jeunes qui le suivent et l’une des grandes figures des magistrats rectilignes et vertueux du Système Judiciaire Haïtien.
Vision et Engagement politique
Le président des Républicains suggère que pour Haïti renaisse, il faudrait avant tout établir un bilan des ressources foncières de l’État, récupérer le patrimoine étatique spolié par une petite minorité de prévaricateurs déjà identifiés « Il ne peut y avoir de vraie démocratie en Haïti sans commencer par la récupération du patrimoine de l’État indûment acquis par une minorité de personnes qui ont des appétits financiers hors normes » déclare-t-il dans l’une de ces émission Tribune de la justice et enfin, dans un contexte politique intégré, les partis politiques ont un rôle important à jouer " car " nous sommes conscients du risque d'un Système Politique qui se réduirait au choix entre la pensée unique et les extrêmes", ajoute-t-il, alors dans une émission de Radio dont il était l’invité « "Il faut refonder notre projet pour rassembler les Haïtiens", affirme lors de cette émission le président du Parti Républicain Haïtien (PRHA), Maître Francisco RENÉ.
Selon Me RENE, le civisme citoyen est l’un des éléments clés et incontournables pour mieux s’émanciper et atteindre les objectifs d’émergence d’Haïti. Pour ce qui est de son programme politique s’il devient Président de la République, plusieurs chantiers feront l’objet de grande priorité dont les quatre plus urgents sont les suivants :
o L’Assainissement du Secteur Judiciaire en y investissant assez de moyens pour permettre à ce dernier d’agir plus efficacement, et d’être à l’abri de la corruption, du blanchiment des avoirs, de la contrebande et du banditisme.
o L’ Éducation dans son grand ensemble en intégrant la rationalisation, créant la ‘’grande bâtisse’’ de formation dans les régions les plus moins dynamiques pour qu’il y ait plus écoles qui permettront l’accès facile à l’éducation pour tous. D’instituer une réforme éducative portant sur la transformation de la vie sociale des jeunes et de réflexion sur les problèmes socio-économico-politiques de la société.
o L’Intégration Sociale avec un accent sur la féminité et le droit des femmes car selon Maître Francisco RENE, il est anormal que seulement 15% de femmes travaillent dans l’Admiration Publique en Haïti. Il faudra aussi lutter contre le fléau grandissant de la manipulation et de la débauche sexuelle que subissent les femmes en particulier, et promouvoir leur émancipation tout en facilitant leur accès dans la gestion des affaires. Travailler à la constitution d’une nouvelle classe moyenne portant sur l’entrepreneuriat.
o Le quatrième chantier est d’ordre économique en organisant la production nationale, libérer le travail, croire en une Haïti forte mais aussi favoriser le développement durable et enfin, rationaliser l’intérêt de la Recherche Scientifique qui est un vecteur très important dans le développement et l’exécution des projets. La Recherche Scientifique aide à créer des arcanes de la richesse d’un pays, voire planétaire…
L’ultime projet ambitieux qui est dans le viseur de Maître Francisco RENÉ de nos jours est de pouvoir servir au plus haut niveau son pays, Haïti, en devenant son futur président par voie électorale démocratique, et y travailler aux fins de construire une république de la confiance axée sur les valeurs et les principes.
Diaspora
Il est important de noter ici que le Président des Républicains Maître Francisco RENÉ arbore de façon répétitive un clin d’œil merveilleux et sincère à la diaspora Haïtienne, dont il connaît la valeur et l’importance de cette communauté. Une diaspora qui a soif de voir un véritable sursaut démocratique en Haïti, bénéficier de la double nationalité, voir enfin un pays plus ouvert à l’investissement sans être confrontés aux préjugés, et à la corruption chronique qui gangrène la société haïtienne depuis des longues années. Me Francisco RENE appelle sans détour au retour massif et patriotique de la diaspora pour y contribuer à la grande bâtisse et à un développement rapide et durable d’Haïti, car selon lui, le développement économique d’un pays comme la République d’Haïti ne peut se faire et se concevoir sans sa diaspora qui a tant à lui apporter.
« En ce qui vous concerne, là où vous exercez votre activité, aux Etats-Unis ou ailleurs, je voudrais que vous sachiez que je suis informé du caractère industrieux de votre communauté, et pour beaucoup, du haut degré de compétence dont vous faites preuve. Vous faites ainsi honneur à la République d’Haïti, et je tiens à vous en exprimer toute mon appréciation. Mais, il va sans dire que mon vif souhait est de vous voir un jour mettre le savoir et le savoir-faire que vous avez pu acquérir au prix de tant d’efforts personnels, et pour certains, grâce à l’assistance de l’Etat, que vous mettiez ces talents au profit du développement d’Haïti.
Enfin, j’ai pris bonne note de vos doléances et de vos souhaits concernant notamment votre participation aux prochains votes électoraux et aussi le problème de la double nationalité. Ils ont retenu mon attention et feront l’objet d’un examen objectif et rapide dans mon gouvernement en vue d’y apporter des réponses adéquates. » Me Francisco RENE, Président des Républicains.

Posté par partirepublicain à 18:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 février 2015

Invitation a l’Unité Nationale

Le parti républicain haïtien, dans le cadre de sa mission et de ses objectifs, entend donner la main à tous les compatriotes haïtiens et comme de fait donne la main a ces compatriotes. Qu’il soit du régime Duvaliériste qu’il soit du régime Lavalassien, formons ensemble une structure de droite nationale capable de défendre les intérêts supérieurs de la nation.

Aujourd'hui, Haïti a besoin l'unité de ses fils et ses filles pour sauvegarder l’idéal du père de la nation à savoir:"L Intégrité du Territoire National, la Souveraineté Nationale, l’Unité Nationale, la Justice Sociale et enfin la Refondation de l'Economie Nationale "

Le pays a besoin de nous! La république a besoin de ses fils! Vive Haïti ! Vive les républicains !

Posté par partirepublicain à 06:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Note

Vous, les Duvaliéristes qui aviez été exclus depuis 1987 dans les affaires de la république et pourtant que vous avez droit d’agir et de défendre les intérêts supérieurs de la nation comme eux.


Vous, les Lavalassien qui aviez été humiliés pourtant vous etes  les pionniers de ce régime. On vous a laissé comme des dépouilles, abandonnés alors que vous êtes les initiateurs de ce régime. 


Venez, faisons une équipe forte, capable de changer ensemble le destin de la nation. Faisons équipe et arrangeons- nous  en une seule et même structure politique :" la droite nationale " 


Soyez la droite ! Soyez des republicains!

Posté par partirepublicain à 06:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 janvier 2015

LA GRANDE MISSION DU PARTI REPUBLICAIN HAITIEN

 

LA  GRANDE MISSION DU PARTI REPUBLICAIN HAITIEN

Est :

1.-La Reconstruction Nationale de la Société Haïtienne ;

2.- La Mobilisation pour la Concorde et l’Unité Nationale ; 3.- La Mise en place d’une Structure de développement durable pour la Restauration de l’Intégrité du Territoire National ;

4,- L’Exhortation à la Sauvegarde de la Souveraineté Nationale ;

5.- La Mise en place d’un plan économique durable pour l’articulation de la Justice Sociale en Haïti par le travail, rien que le travail, dans la tolérance, la paix et la solidarité

Posté par partirepublicain à 23:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 janvier 2015

PRESENTATION DU PARTI RÉPUBLICAIN HAITI (PRHA)

Chers Compatriotes,


Nous avons le plaisir de vous présenter le Parti Républicain Haïtien, l’un des organisations politiques de sensibilité de droite, attaché aux valeurs républicaines et universelles du Vivre-Ensemble, en vue de l’établissement, du fonctionnement et du renforcement de l’état de droit en Haïti.


Le Parti Républicain Haïtien (PRHA) est un mouvement politique Haïtien, généralement considéré comme d'inspiration conservatrice, fondé en 2014 par l'homme de loi, Me Francisco RENE, Ex-Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince. Le Parti se rattache à l'idéologie politique de droite et économique du libéralisme démocratique et, de ce fait, s'affirme comme un Parti de droite. Le Parti Républicain Haïtien adhère à la doctrine du Capitalisme et s'engage-t-il à défendre la cause de l'unité nationale, la justice sociale et la refondation de l’économie nationale .

Aussi, le Parti Républicain Haïtien s'engage à défendre les principes et directives adoptés par les instances haïtiennes au niveau des dix départements du pays et sur tous les territoires où l’on souffre un haïtien d’une violation de ses droits.


Le Parti Républicain Haïtien (PRHA) est issu de la classe moyenne et du prolétariat, celui des travailleurs de notre pays. A ce titre, il incarne en effet les aspirations des forces vives qui permettent à notre pays d'être entreprenant et solidaire.


Ainsi, le Parti Républicain Haïtien est pour l'autonomie syndicale et la libre détermination politique des travailleurs dans le parti de leur choix. Le Parti Républicain Haïtien pourra coopérer étroitement avec le syndicat ou la confédération syndicale dont l'orientation sera en harmonie avec ses options et son approche démocratique.


Cependant, un syndicat ou une confédération syndicale poursuivant les mêmes objectifs fondamentaux que le Parti peut lui être affilié.

Les éléments de distinction du Parti Républicain Haïtien (PRHA) sont :

Devise: La devise du Parti Républicain Haïtien est: Humanité - Combativité – Prospérité, Qu’Haïti renaisse !
Couleur: La couleur du Parti est le Rouge et Bleu, or, la couleur officielle est le Rouge qui symbolise la vie, l'énergie et la clarté. Aussi, le Rouge et le Bleu représentent l’unité des classes.


Slogan: Le slogan du Parti Républicain Haïtien est: Aprann Renmen AYITI, se Yon Obligasyon !
Drapeau : Le drapeau du Parti Républicain Haïtien (PRHA) est d'une seule couleur : le Blanc, avec le Corbeau qui se présente au centre du globe terrestre Bleu et Rouge se plaçant au milieu de l’étoffe en blanc.


Symbole : Le symbole du Parti Républicain Haïtien est d’un Corbeau Cultivateur, Solidaire Comme Lui-Seul ». Il se présente au centre du globe terrestre de Couleur Bleu et Rouge avec les caractéristiques suivantes : « Porté au Peuple Haïtien la Solidarité, la Richesse et la Culture du Patrimoine National».


La Légende : La légende du Parti Républicain Haïtien est le Corbeau, son emblème qui Symbolise de la Solidarité, de la Richesse et de la Culture du Patrimoine National.


L’Hymne National : L’hymne National du Parti Républicain Haïtien est l’Intégrité.


Bulletins de vote: Les bulletins de vote du Parti Républicain Haïtien sont deux couleurs : Rouge pour la Présidence, le Sénatorial et les Députés et le bleu pour les collectivités territoriales .Ils portent en outre le symbole du Parti.
Le Parti Républicain Haïtien (PRHA) a pour organe d'expression un journal qui a pour nom : "LE REVERS DE LA MEDAILLE (Lòt Fas Meday la)”.


Le but ultime du Parti Républicain Haïtien est de créer la croissance économique et du développement durable en Haïti, par la voie démocratique et l'unité nationale dans le processus de dialogue, de partage, de concorde, de concertation et de mobilisation de toutes les forces saines de la société dans l'œuvre d’une construction nationale à travers la justice sociale pour la refondation d’une économie nationale ; ce, pour la conquête du pouvoir par le jeu démocratique.
Pour atteindre cet objectif, le Parti Républicain Haïtien s'engage à choisir les voies les plus rapides autorisées par les formes modernes d'organisation, de gestion et d'utilisation des stocks et potentialités de connaissances scientifiques de l'humanité.


En notre qualité des conservateurs-libéraux, nous affirmons qu'il est de la responsabilité de toutes les femmes et de tous les hommes d'améliorer sans cesse la société dans laquelle ils vivent sur base de valeurs de référence et de principes régulateurs définis en commun. En appliquant ces valeurs et principes, nous pouvons prévenir, gérer et régler pacifiquement les différends entre hommes ainsi que les problèmes et les défis posés à l'humanité et à notre pays. Pour atteindre l'objectif de libération, d'émancipation, d'épanouissement de l'homme Haïtien et de voire le développement durable d’Haïti, le Parti Républicain Haïtien (PRHA) s’engage dans la voie de la conquête démocratique du pouvoir pour sauver la République.


Pour cela, nous avons besoin de vous, rejoignez-nous dans ce salutaire combat politique de rehausser l’image de la République.

Merci de votre soutien

Me Francisco RENE, av
PRESIDENT DU PARTI REPUBLICAIN HAITIEN (PRHA)

 

Posté par partirepublicain à 02:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 décembre 2014

A propos de la Déclaration de Principes et de Programme Politique du Parti Republicain Haïtien.

A PROPOS DU PARTI REPUBLICAIN HAITIEN

DECLARATION de PRINCIPES ET PROGRAMME POLITIQUE

Adoptés par l’IIIe Congrès, Rue Grégoire, Pétion-Ville, Haïti, juin  2014   

I. Changement global et perspectives d'avenir

1. Dans le monde entier, l'idéal capitaliste et libéraliste  s’est  emparé de l'imagination des peuples. C'est à cet idéal qu'on doit le succès de grandes lancées politiques et de grande amélioration décisive de la vie d’un  peuple. C’est ainsi, l’idéal l'idéal capitaliste et libéraliste  a largement contribué à construire le 20ème siècle ainsi que le 21ème siècle.

Bien que nos satisfactions en tant que républicains suite à l’accomplissement de beaucoup de nos objectifs toutefois ces réalisations ne doivent pas nous empêcher de reconnaître clairement les problèmes qui demeurent  les dangers actuels. Nous avons conscience qu'il nous reste des tâches essentielles à accomplir: « seule une action commune nous permettra de les mener à bien, car, plus que jamais la survie de la société haïtienne dépend des efforts conjoints de tous les haïtiens ».

2. En effet, les changements réel qui devraient être réalisés dans les domaines économique, technologique, politique et social montreront la profonde transformation du Peuple Haïtien mais le défi fondamental auquel nous sommes maintenant confrontés n'est pas de savoir s'il y aura d'autres changements dans les années à venir, mais plutôt qui les contrôlera, et comment? La réponse républicaine est sans ambiguïté: « c'est aux  citoyens haïtiens qu'ils appartiennent d'exercer ce contrôle en approfondissant la démocratie dans tous les aspects de la vie politique, sociale et économique. La démocratie politique, pour les républicains, est le cadre nécessaire et la condition préalable de tous les autres droits et libertés.

3. Tous les Citoyens Haïtiens devraient être appelés à participer à la transformation de leur société, ouvrant ainsi un nouvel espoir pour la Nation Haïtienne. Le Parti Républicain Haïtien en appelle à tous les hommes et à toutes les femmes engagées en faveur de la modernisation, de la paix et du progrès pour qu'ils agissent ensemble afin de transformer cet espoir en réalité.

4. En effet, le changement global en Haïti est un défi mais il ouvre aussi de grandes possibilités: « - La croissance économique, le large accès à l'information et aux nouvelles technologies peuvent, s'ils sont contrôlés démocratiquement, constituer la base d'une société libre, juste, solidaire, croissante et démocratique et surtout orientée vers la coopération et la participation. Il est évident que la famille Haïtienne n'est plus un rêve utopique, mais de plus en plus, une nécessité pratique.

- La révolution technologique peut et doit être utilisée pour créer des emplois, préserver l'environnement et fournir les moyens de se libérer du travail routinier, plutôt que d'aboutir à une oisiveté forcée.

- Des structures démocratiques, respectueuses des droits de l'homme, sont la base nécessaire pour promouvoir la liberté, l'égalité, la sécurité et la prospérité dans le cadre d'une société justement fondée sur la démocratie.

5. Cependant, de nombreuses tendances du monde actuel font planer sur l'Humanité des menaces sans précédent:

- La prolifération des technologies de destruction entraîne un équilibre précaire de la terreur sans offrir de garanties suffisantes pour la sécurité de l'Humanité.

- Les conditions physiques de la vie sur la planète sont menacées par une expansion industrielle et urbaine incontrôlée, la dégradation de la biosphère et l'exploitation irrationnelle des ressources vitales.

- La faim, la disette et la mort menacent des régions et des communautés entières dans le Sud, alors que le monde a suffisamment de ressources techniques et naturelles pour se nourrir.

6. Cette transformation des structures économiques et sociales est aussi cruciale et dramatique que le passage du laisser-faire au capitalisme industriel et au colonialisme avant la Première Guerre mondiale. Le coût social de ces transformations - le chômage, le déclin régional, la destruction des communautés - a frappé non seulement les plus pauvres, mais aussi l'ensemble des laborieux travailleurs.

7. Le processus rapide d'internationalisation et d'interdépendance de l'économie mondiale a entraîné des contradictions au sein des institutions politiques, sociales et nationales existantes. Cet écart croissant entre une économie mondialisée et des structures politiques internationales inadéquates a contribué à la pauvreté et au sous-développement dans le Sud ainsi qu'au chômage de masse et à de nouvelles formes de pauvreté dans de nombreuses régions du Nord.

8. Des progrès réels ont été faits depuis la Deuxième Guerre mondiale dans des secteurs vitaux tels que la décolonisation, l'extension de l'Etat-providence et plus récemment le désarmement, où des premiers pas prometteurs ont été effectués. Cependant, des injustices immémoriales demeurent. Les droits de l'homme sont toujours violés, la discrimination raciale et sexuelle sévit, les perspectives individuelles dans la vie sont encore déterminées par la région et la classe sociale dans laquelle les gens sont nés.

9. Face à ces problèmes cruciaux, le Parti Républicain Haïtien réaffirme ses convictions fondamentales. Il est, depuis toujours, engagée en faveur de la démocratisation à grande échelle des structures de pouvoir économiques, sociales et politiques. Les principes et les engagements politiques qui ont toujours été ceux du capitalisme doivent être mis en œuvre, dans un monde qui a radicalement changé depuis la Déclaration Universelle de droit de l’Homme de 1948.

10. Le Parti Républicain Haïtien a été fondé afin de coordonner le combat du Peuple Haïtien à savoir: « l’émergence de la république et du développement durable de la société haïtienne ainsi que de répondre au préambule de la constitution du 29 mars 1987 amendée le 9 mai 2011 à savoir :de garantir les droits inaliénables et imprescriptibles à la vie, à la liberté et  à la poursuite du bonheur de tous les Haïtiens, conformément à l’ Acte d’indépendance d’Haïti de 1804 et à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948.

De constituer une Nation Haïtienne socialement juste, économiquement libre et politiquement indépendante.

D’établir un état stable et fort, capable de protéger les valeurs, les traditions, la souveraineté, l’indépendance et la vision nationale.

D’implanter la démocratie qui implique le pluralisme idéologique et l’alternative politique et affirmer les droits inviolables du Peuple Haïtien.

De fortifier l’unité nationale, en éliminant toutes discriminations entre la population des villes et des campagnes, par l’acceptation de la communauté de langues et de culture et par la reconnaissance du droit au progrès, à l’information, à l’éducation la sante, au travail et au loisir pour tous les citoyens et citoyennes.

D’assurer la séparation et la répartition harmonieuse des pouvoirs de l’Etat au service des intérêts fondamentaux et prioritaires de la Nation.

D’instaurer un régime gouvernemental basé sur les libertés fondamentales et le respect des droits humains, la paix sociale, l’équité de genre, la concertation et la participation de toute la population aux grandes décisions engageant la vie nationale, par une décentralisation effective ; ce, afin d’atteindre réellement de la justice sociale, de la dignité humaine et de la démocratie. Il a identifié des sympathisants et des militants de traditions différentes qui partageaient le but commun: « l’unité d’un Peuple libre et démocratique». Pour ce faire, le parti Républicain Haïtien, tout au long de son histoire, doit incarner ces principes et ces valeurs aux fins d’atteindre l’idéal de l’autonomie individuel et l’idéal de fonder l’ordre social ».

11. Maintenant, le Parti Républicain Haïtien  lie son combat  pour la liberté, la justice  et la solidarité à un engagement fondamental en faveur de la paix, du pluralisme idéologique, de l’alternance politique, de la protection de l'environnement et du développement durable de la société haïtienne. Tous ces thèmes nécessitent des réponses communes. En conséquence, le Parti Républicain Haïtien recherche le soutien de tous ceux qui partagent ses valeurs et ses engagements.  

II. Principes

Liberté, justice et solidarité

12. Le Parti républicain Haïtien est une structure politique nationale et durable pour la liberté,  la poursuite au bonheur, la protection des valeurs, des traditions, la souveraineté, l’indépendance, la vision nationale,  la justice sociale et la solidarité. Son but est de parvenir à une société pacifique, unifiée, égalitaire et participative où ces valeurs fondamentales pourront être renforcées, et pour chaque individu pourra vivre une vie digne, promettant le plein développement de sa personnalité et de ses talents, avec la jouissance de ses droits civiques, politiques et humains que peut garantir une société démocratique et décentralisée.

13. Pour les républicains Haïtiens, la liberté est le résultat d'efforts à la fois individuels et collectifs - les deux aspects faisant partie d'un même processus. Chacun a le droit d'être libre de toute coercition politique et doit jouir des meilleures chances pour poursuivre ses objectifs personnels et mettre en œuvre ses potentialités. Mais cela ne sera possible que si tous les citoyens Haïtiens dans sa totalité mènent jusqu'à la victoire son long combat pour s'assurer la maîtrise de son histoire et garantir qu'aucun individu, classe, sexe, religion ou race ne soit subordonné à d'autres.

14. La justice et l'égalité, deux entités indispensables pour les républicains Haïtiens, la justice signifie la fin de toute discrimination contre les individus ainsi que l'égalité des droits et des chances. Elle nécessite une compensation pour les inégalités physiques, mentales, et sociales, et requiert l'indépendance par rapport aux propriétaires des moyens de production et aux détenteurs du pouvoir politique. Tandis que l'égalité exprime la valeur égale de tous les êtres humains. Elle est la condition préalable au libre développement de la personne. L'égalité sur le plan économique, social et culturel est essentielle pour garantir la diversité des individus et le progrès social.

En effet, la liberté et l'égalité ne sont pas contradictoires.  La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits

Tandis que l'égalité est la condition pour le développement de la personnalité individuelle. L'égalité et la liberté des personnes sont indivisibles.

15. La solidarité englobe toutes les autres valeurs. C'est l'expression pratique d'un humanisme  universel et d'un engagement vis-à-vis des victimes de l'injustice. Toutes les grandes traditions humanistes mettent l'accent sur la solidarité et la célèbrent avec raison. A l'époque où les nations et les individus connaissent une interdépendance croissante, la solidarité est plus importante encore, puisqu'elle est indispensable à la survie de l'Humanité.

16. Le Parti Républicain Haïtien attache une importance  capitale à ces principes fondamentaux. Ils sont interdépendants. Chacun est nécessaire aux autres. En effet, les Républicains Haïtiens étant que conservateurs, capitalistes et droitistes Haïtiens doivent mettre l'accent sur la liberté individuelle aux dépens de la justice et de la solidarité pendant que les communistes, les socialistes et gauchistes visent à atteindre l'égalité et la solidarité  aux dépens de la liberté.

Démocratie et Droits de l'homme

17. L'idée de la démocratie est basée sur les principes de liberté et d'égalité. Par conséquent, l'existence de droits égaux pour les femmes et les hommes - pas seulement en théorie, mais aussi en pratique, au travail, dans la famille et dans tous les domaines de la vie sociale - fait partie de la conception du Parti Républicain Haïtien.

18. Le Parti Républicain Haïtien s'efforce de parvenir à des droits égaux pour tous les citoyens, tous les groupes sociaux, toutes les  classes sociales et toutes les religions. Ces droits  doivent désormais sérieusement protégés dans toutes les juridictions du pays.

19. Les formes de la démocratie peuvent, bien sûr, varier. Cependant, il n'est possible de parler de démocratie que si les citoyens ont un libre choix entre différentes options politiques dans le cadre d'élections libres; s'il existe la possibilité d'un changement de gouvernement par des moyens pacifiques fondés sur la libre expression du peuple; si les droits des minorités et des individus sont garantis; et s'il y a un système judiciaire indépendant fondé sur le droit et appliqué impartialement à tous les citoyens. La démocratie politique est un élément indispensable pour le développement durable de toute société voire la société haïtienne. La démocratie est un processus continu de démocratisation sociale et économique et ainsi que la  justice sociale.

20. Les droits de l'individu sont à la base des valeurs républicaines. La démocratie et les droits de l'homme sont aussi le fondement du pouvoir républicain, et le mécanisme indispensable par lequel le peuple peut contrôler les structures économiques qui l'ont si longtemps dominé. Sans la démocratie, aucune politique sociale ne peut cacher la nature dictatoriale d'un gouvernement.

21. Sans aucun doute, des cultures différentes développent leurs propres formes institutionnelles de démocratie. Mais quelle que soit la forme que prend la démocratie - au plan national ou au plan international - elle doit garantir tous leurs droits aux individus et aux minorités organisées. Pour les Républicains haïtiens, la démocratie est par nature pluraliste et ce pluralisme est la meilleure garantie de sa vitalité et de sa créativité.

22.  Le Parti Républicain Haïtien doit pouvoir  travailler au sein de la société haïtienne afin de se libérer des  gouvernements arbitraires et dictatoriaux. Ce serait la condition préalable grâce à laquelle les citoyens Haïtiens peuvent créer une Société Nouvelle de paix, de participation, de dignité, de solidarité, de liberté, de justice et de coopération nationale et internationale: une Société dans laquelle les destinées politiques, économiques et sociales de chaque citoyen seront déterminées démocratiquement.

La nature du Républicain

23. Les républicains Haïtiens doivent pouvoir parvenir à définir les valeurs en suivant des chemins différents. Ils doivent fortement travailler dans le but de conserver et de maintenir les traditions culturelles d'assistance mutuelle et de solidarité collective dans toutes les régions du pays comme elles ont été d’autrefois. Ils doivent aussi tirer profit de diverses traditions humanistes et régionales.

Mais bien qu'il y ait des différences dans leur conception culturelle et dans leur façon de penser, les républicains sont unis dans leur vision : « d'une société libre, juste, prospère, digne, pacifique et démocratique joignant la liberté, l’égalité, la justice et la solidarité ».

24. Dans les luttes nationales  des républicains, on constatera au cours des années qui viennent une  politique différente et de nouvelles orientations dans les propositions législatives. Celles-ci refléteront l’image d’une société pluraliste et diverses. Les républicains ne prétendent pas posséder le modèle d'une société naturelle et définitive, qui ne puisse être changée, réformée ou développée. Dans la bataille en faveur de la démocratie, il y aura toujours place pour la créativité puisque chaque peuple et chaque génération doivent se fixer leurs propres objectifs.

25. Au-delà des principes qui guident toutes les actions démocratiques, il y a un consensus clair chez les républicains Haïtiens concernant les valeurs fondamentales. Assurément, nous pensons en commun que la démocratie et les droits de l'homme ne sont pas seulement des moyens politiques pour des objectifs républicains mais sont la substance même de ces objectifs républicains: « une économie et une société démocratiques ».

26. En fin, la liberté individuelle et les droits sociaux fondamentaux sont pour chacun les conditions préalables de la dignité humaine. Ces droits ne peuvent se remplacer les uns les autres et ne peuvent être utilisés les uns contre les autres. Les républicains Haïtiens doivent pouvoir  protéger le droit inaliénable à la vie, à la poursuite du bonheur, à la sécurité des personnes, à la liberté de pensée et d'expression, à la liberté d'association et à la protection face à la torture et aux traitements dégradants. Les républicains Haïtiens doivent être engagés dans le combat pour libérer l'homme de l’ignorance,  de la faim et du besoin, pour des droits sociaux réels et pour le droit au travail.

27. Les républicains Haïtiens doivent également  développer la  culture de l’égalité de  chances et de droits égaux, de même qu’un accès égal pour chacun doit être garanti. 

 

III. La paix

La paix, une valeur fondamentale

28. La paix est une condition préalable à toutes les attentes des républicains Haïtiens. C'est une valeur fondamentale, d'un intérêt commun à tous les systèmes politiques, et nécessaire à l'Humanité. La guerre détruit la vie humaine et  les bases du développement social sont la paix. Un holocauste nucléaire pourrait signifier la fin de la vie humaine telle que nous avons l’habitude de l’expérimenter.

29. La paix ne peut être durablement garantie ni par la dissuasion nucléaire ni par une course aux armements conventionnels. Par conséquent, il faut absolument parvenir au désarmement et à de nouveaux modèles de sécurité collective.

30. Ce qui est maintenant essentiel, c'est la mise en place, non seulement de l'équilibre militaire au niveau le plus bas possible des systèmes d'armements défensifs, mais aussi d'un climat de confiance politique mutuelle. Ceci peut être atteint à travers la coopération sur des projets concernant l’avenir d’un pays et un nouvel accent mis sur la compétition pacifique entre des sociétés dotées de structures politiques, économiques et sociales différentes.

31. La paix n'est pas seulement l'absence de guerre. Elle ne peut être fondée ni sur la peur ni sur une bonne volonté éphémère des superpuissances. Les causes économiques et sociales fondamentales des conflits internationaux doivent être abolies grâce à l'instauration de la justice à l'échelle de la planète et à la création de nouvelles institutions pour la résolution pacifique des conflits.

32. L'établissement d'un nouvel ordre politique et économique mondial est une contribution essentielle à la paix. Il devrait impliquer le respect de la souveraineté nationale et le droit à se gouverner soi-même dans le cadre national, le règlement négocié des conflits et la suspension des fournitures d'armes aux parties prenantes d'un conflit. Il doit exister des systèmes globaux et régionaux qui permettent à la fois la coopération et la solution pacifique des conflits dans toutes les parties du monde. Ceux-ci pourraient être mis en place grâce à l'action des Nations Unies, en complément des accords entre les superpuissances.

33. La paix est tout autant une nécessité au sein des nations. Résoudre les conflits par la violence détruit toute possibilité de développement et de respect des droits de l'homme.

34. La militarisation des relations entre les nations du Sud est devenue une menace sérieuse pour l'avenir de l'Humanité, au même titre que les tensions entre l'Est et l'Ouest. Dans certain cas, les principales puissances, avec leur tendance à globaliser les conflits, se sont engagés dans des guerres, par Etats interposés, dans les pays du Sud. Dans d'autres, les marchands d'armes tant à l'Est qu'à l'Ouest, ont contribué à augmenter le niveau de la violence dans le Sud en y cherchant des avantages politiques ou des bénéfices commerciaux. Il est indéniable que toutes les guerres lors des quatre dernières décennies ont été livrées dans ces régions du monde. Les causes sociales, économiques et autres des conflits dans le Sud doivent être éliminées.

 

Culture et société

35. L'éducation est vitale pour le développement d'une société moderne, démocratique et tolérante. Les buts de l'éducation tels que nous les concevons sont:

- l'information, l'apprentissage et la transmission des connaissances;

- la transmission d'une génération à l'autre d'un héritage culturel et spirituel;

- la préparation de l'individu à la vie au sein de la société sur la base de l'égalité des chances pour tous;

- l'aide apportée à chaque individu pour développer pleinement son propre potentiel.

36. Les valeurs de liberté, de justice sociale, de solidarité, d’humanité, de la dignité humaine de prospérité et de tolérance doivent être au cœur du processus éducatif haïtien.

Nous, les républicains, entendons préconiser et comme de fait, préconisons la tolérance, la participation, la solidarité et la coopération entre les différents groupes de la société  haïtienne.

En effet, la culturelle enrichit notre société plutôt qu'elle ne la met en danger. L'uniformité culturelle est un avantage  pour la liberté et la démocratie d’une société. Donc, la société Haïtienne doit avoir de l’uniformité culturelle pour voir  grandir sa liberté et sa démocratie.

37. Pour cela, une attention spéciale doit être portée à la relation entre les différentes générations. Les personnes âgées en particulier ont besoin du respect et du soutien des jeunes. Elles ont besoin d'un revenu garanti grâce aux systèmes de prévoyance et aux retraites de l'Etat, de maisons de retraite et de soins au sein de leurs collectivités, de lieux où elles puissent mener leurs activités culturelles et sociales et du droit à vivre leur vieillesse dans la dignité.

Le rôle des hommes et des femmes Républicains dans la société haïtienne

38. L'inégalité entre l'homme et la femme est la forme la plus répandue d'oppression dans l'histoire de l'Humanité. Elle remonte presque jusqu'à l'origine de l'espèce humaine et a persisté dans presque tous les systèmes socio-économiques jusqu'à aujourd'hui.

39. Ces dernières années on a vu un nouvel essor de la prise de conscience féministe à l'intérieur comme à l'extérieur des mouvements, conduisant à l'émergence des mouvements plus importants encore de notre époque. Le renouveau du féminisme est apparu en partie au moment où les femmes, dans les Etats de bien-être avancé, commencèrent à se rendre compte que malgré les progrès réalisés dans de nombreux domaines, elles étaient encore reléguées à des positions secondaires dans les structures politiques et de travail.

40. Les coûts sociaux des crises économiques, aux niveaux national et international, ont été supportés de façon disproportionnée par les femmes. La pauvreté, le chômage, l'absence de logement et les bas salaires y ont contribué. Dans certaines zones dans le monde, le fait de passer outre aux attitudes patriarcales est une condition préalable et fondamentale à la fois pour l'affirmation des droits des femmes et pour la mise en œuvre d'un développement économique durable.

41. A ce titre, il est important pour le parti républicain Haïtien  de soutenir le combat des femmes pour l'égalité des chances et des droits des femmes  dans toutes les juridictions du pays. En fait, instituer un régime gouvernemental basé sur les libertés fondamentales et le respect des droits humains, la paix sociale, l’égalité économique, l’équité de genre, la concertation et la participation de toute la population aux décisions engageant la vie nationale, par une décentralisation effective est indispensable aujourd’hui pour la santé de la démocratie haïtienne ainsi assurer aux femmes une représentation dans les instances du pouvoir et de décision qui soit conforme à l’égalité des sexes et à l’égalité de genre est aussi important. L'égalité et la justice pour les femmes sont des éléments constitutifs d'une société de justice, de paix, de liberté, de dignité et de démocratie. Les Nations Unies ont joué un rôle important pour favoriser l'émergence d'une prise de conscience féministe mondiale qui lie les femmes du Nord et du Sud.

42. Le parti républicain haïtien travaillera à nouer à son compte de façon spécifique les mesures suivantes dans la société haïtienne:

- une législation et des programmes d'action positifs qui garantissent la pleine égalité entre les hommes et les femmes;

- un soutien aux programmes consacrés à l'éducation, à la formation et à l'intégration professionnelle des filles et des femmes;

- une législation qui assure une rémunération égale pour un travail égal;

- la diffusion de l'information et de l'assistance gratuite pour la planification familiale;

- des moyens appropriés pour la garde d'enfants;

- le soutien public à une participation pleine et entière des femmes aux activités sociales et politiques de chaque juridiction du pays, grâce à des mesures positives qui assurent la représentation féminine à tous les niveaux des prises de décision.

43. Les femmes constituent un peu plus de la moitié de la population de notre planète et pour nous autres en Haïti, elles représentent cinquante cinq pour cent de la population (55%). Qu'elles  doivent bénéficier de l'égalité et de la justice.

 v  Une nouvelle culture nationale pour le dialogue politique

44. L'interdépendance croissante du pays laisse peu de place pour les controverses et les combats fondamentalistes. La survie et le développement communs requièrent à la fois la coopération et des formes civilisées de confrontation entre les forces et les idées politiques antagonistes. Par conséquent nous devons rejeter et condamner toute forme de fondamentalisme politique ou religieux.

45. Pour cela, le Parti républicain Haïtien soutient tous les efforts visant à la transformation de la société haïtienne grâce à la libéralisation et à la démocratisation. Le même soutien doit être donné au développement des mécanismes d'un marché décentralisé, à la lutte contre la bureaucratisation et la corruption, et, avant tout, à la prise de conscience que les droits de l'homme et l'ouverture politique sont des éléments importants d'une société dynamique et progressiste.

46. La détente, la coopération internationale et la compétition pacifique créent une atmosphère dans laquelle les initiatives actuelles les plus prometteuses peuvent prospérer. Le parti Républicain Haïtien veut promouvoir une culture du dialogue national et des colloques internationaux avec les partenaires d’Haïti. Toutes les parties prenantes doivent coopérer dans une confiance mutuelle là où existent des intérêts fondamentaux communs et discuter ouvertement et franchement là où l'engagement en faveur des droits de l'homme, de la démocratie et du pluralisme est en cause. Les républicains voudront jouer dans ce dialogue un rôle de premier plan.

 IV.- PROGRAMME POLITIQUE

47. Le Parti Républicain Haïtien veut soutenir et participer à l’émergence d’une société libre, juste, pacifique et démocratique.

En tant que structure politique démocratique et organisée, ayant une vision durable  visant à conquérir le pouvoir tout en défendant ses idéologies définies à travers un programme de société, le Parti Républicain Haïtien  promeut : « les valeurs libérales et Républicaines, dont la liberté d’expression, de conscience, d’entreprise, de l’égalité de tous et de toutes devant la loi, la prospérité nationale et le leadership national».

48. Pour parvenir à la réalisation de ses valeurs républicaines au sein de la société Haïtienne, le Parti Républicain Haïtien entend reformer dans son ensemble toutes les institutions de la république. Cette réforme des institutions ne saurait être la seule prérogative du Parti Républicain Haïtien, mais une préoccupation de tous. Ainsi, le Parti Républicain Haïtien compte organiser différents forums institutionnels pour asseoir plusieurs réflexions nationales.

Cette invitation à la réforme devrait permettre de revoir le fonctionnement des différentes institutions existantes de la république et d’évaluer la nécessité de leur continuité ou non. Il s’agira de réfléchir sur la qualité des institutions valables pour la prospérité nationale.

 Ainsi seront convoquées des FORUMS sur :

v     La révision de la constitution,

v     L’édification d’un système de santé,

v     La réforme du système éducatif,

v     La réforme du système judiciaire,

v     L’élaboration d’une stratégie économique,

v     La révision des accords bilatéraux,

v     La réforme des armées,

v     La création d’une monnaie nationale

v     La reforme de la police Nationale

v     La fonte de nos codes etc.…

JUSTICE

49.  En terme général, le parti republicain haitien veut une société de confiance et de justice.

En Haïti, malgré les engagements souscrits plus de quatre décennies par les différents pouvoirs, le secteur judiciaire reste un des domaines où, pour des raisons évidentes, l’on embellit la façade avec des créations des institutions phares au moment où l'intérieur se trouve être dans un état de pourrissement avancé car, sclérosé par la corruption à tous les niveaux, la lourdeur administrative et la sécheresse des manques de moyens pour son fonctionnement.

La théorie de la séparation des pouvoirs, dégagée par Montesquieu désigne la distinction entre les différentes fonctions de l'État, mise en œuvre afin de limiter l'arbitraire et d'empêcher les abus liés à l'exercice de la Souveraineté. Cette doctrine garantît l'indépendance fonctionnelle des juridictions par rapport aux différents pouvoirs.

Le Parti Républicain Haïtien constate avec regret que le manque d'indépendance du pouvoir judiciaire e Haïti crée une certaine nébulosité dans le traitement des affaires, décourage les citoyens, fait naître en eux une flamme de rébellion, renforce les disparités en même temps qu'il mine les valeurs démocratiques et favorise la perte de confiance.

Cette situation qui renforce le règne de l'impunité, prive aussi le pays d'une partie importante des ressources destinées au développement, aggravant ainsi la pauvreté. Un pouvoir judiciaire indépendant, assure dit-on la démocratie et l'épanouissement du citoyen.

La justice joue un rôle trop essentiel pour l'équilibre de la société, ainsi que l'explique Jean-Jacques Rousseau :"un bon ordre social suppose que la justice soit la première vertu des institutions comme la vérité est la première vertu des systèmes de pensée".
Dans ce domaine, le Parti Républicain Haïtien pense que des politiques prioritaires devraient être mises en place pour restaurer l'appareil judiciaire et de le doter des moyens conséquents de fonctionnement afin de garantir l'indépendance de la magistrature et une justice équitable.

Ce faisant, le Parti Républicain Haïtien s'engage à instaurer un Etat où la justice sera l'aune du développement harmonieux de la Nation et il pense inscrire sa politique fermement dans les prescrits des droits fondamentaux; de doter notre pays des structures et des conditions pour une administration efficiente de la justice.

Dans la même lancée, le Parti Républicain Haïtien s'emploiera à mettre en place une politique qui aura pour objectif la réhabilitation de l'infrastructure judiciaire et la profession de la magistrature en leur dotant les moyens nécessaires à l'abri de toutes formes de corruption.

Aussi, dans l'optique de construction des bases d'une paix et d'un développement durable, le Parti Républicain Haïtien juge nécessaire de mettre en place des structures qui permettraient à l'Etat d'assurer la protection et la justice à tous. Garantir la sécurité des biens et des personnes, c'est le premier devoir de l'Etat. L'Etat devrait appliquer impérativement la force et la puissance de la loi à tous de manière équitable et ce, sur tout le territoire national, avec des services d'ordre détachés auprès des autorités afin d'assurer une présence de proximité et un maillage efficace qui répondent aux attentes de la population.

En effet comme disait René Floriot "Nul ne peut dire qu'il n'aura pas à s'expliquer devant les juges de son pays, même le Président de la République".
Le Parti Républicain Haïtien soutient l'organisation des forces de police différentes des unités combattantes, plus proches des citoyens avec un encadrement adéquat et des moyens conséquents. Personne quelle que soit sa position ou sa fortune ne peut plus être au dessus des lois ou hors la loi.

Conformément à la Constitution Haïtienne, toute personne ait
droit à la liberté et à la sécurité de ses biens, de sa personne. Dans le cadre de la privation de liberté, Parti Républicain Haïtien préconise que quiconque se trouve privé de sa liberté par arrestation ou détention puisse avoir le droit d'introduire un recours devant un tribunal afin que celui-ci statue sans délai sur la légalité et ordonne sa libération si la détention est illégale.

Enfin, dans l'exercice des missions d'enquête administratives susceptibles de suites disciplinaires, le Parti Républicain Haïtien s'engage à mettre en œuvre une méthodologie de l'enquête disciplinaire conciliant le respect des exigences d'impartialité, de neutralité, de loyauté et celui du contradictoire inscrit dans le statut de la magistrature.

SYSTEME PENITENTIAIRE

Le Parti Républicain Haïtien est préoccupé par la situation de la condition carcérale en Haïti. Nous constatons avec amertume la déchéance humaine dans les prisons, les lieux de détention et
de garde à vue dans notre pays. Ces lieux de privation de liberté sont dans un état piteux qui témoigne d'un manque d'humanisme à tel enseigne que l'on peut affirmer que l'enfer.

La surpopulation carcérale est connue de tous mais ne s'arrange pas. Et pourtant, notre pays a une grande superficie du territoire capable de doter les centres pénitenciers de grands espaces pour leur auto développement multisectoriel.

En face des conditions de détention alarmantes, le Parti Républicain Haïtien s'engage à présenter une nouvelle loi pénitentiaire qui donnera davantage de moyens pour lutter contre la surpopulation carcérale, pour améliorer la qualité des soins des prisonniers, pour favoriser l'effectivité des petites peines en milieu ouvert, pour permettre la réinsertion à la sortie de prison.

Un programme de réinsertion des personnes incarcérées et de permission de sortir sera rapidement enclenché. Nous construirons de nouvelles prisons et centres de détention dignes, des centres fermés pour mineurs et pour femmes où ils seront formés pour un métier. Les détenus contribueront personnellement à leurs frais de séjour en prison par le travail ou par leurs biens.
Ce programme permettra de contribuer au maintien d’une société juste, paisible et sûre en favorisant, par la prise de décisions appropriées quant au moment et aux conditions de sortie des détenus, la réadaptation et la réinsertion sociale des prisonniers en tant que citoyens respectueux des lois.
Note marginale : Principes
L’autorité compétente est guidée dans l’exécution de son mandat par les principes qui suivent :
• a) le règlement de chaque cas doit, compte tenu de la protection de la société et de la réadaptation et de la réinsertion sociale du prisonnier, être le moins restrictif possible;
• b) elle doit tenir compte de toute l’information pertinente disponible;
• c) elle doit, de manière à assurer l’équité et la clarté du processus, donner au prisonnier les motifs de la décision, ainsi que tous autres renseignements pertinents, et la possibilité de la faire réviser;
• d) elle doit faire l’échange, au moment opportun, des renseignements utiles dont elle dispose avec les autres éléments du système de justice pénale et tenir ses directives et programme de permission de sortir à la disposition des prisonniers, des victimes et du public.
Enfin, nous apporterons une assistance judiciaire, médicale, psychologique, un accompagnement scolaire et d'autres activités intellectuelles et de formations aux détenus. La prison est un lieu de privation de liberté, un milieu de correction de toute personne qui, pour une raison ou pour une autre, a enfreint la réglementation établie. Malgré tout, ses pensionnaires doivent y avoir droit à la santé, à l’alimentation, à l’hygiène, au loisir, à l’éducation, à la formation et au traitement décent. Pour s’imprégner de leurs conditions de détention, le Parti Républicain Haïtien proclame que la prison doit impérativement être un lieu de respect des droits et de la dignité de la personne. 

Enfin,Le  Parti Républicain Haïtien compte modifier le fonctionnement de la justice de la manière resumee suivante:

a.- Rendre la justice entièrement indépendante du pouvoir exécutif par l’instauration d’un système de nomination des magistrats par vote corporatif ou populaire.

b. Faire du juge un modérateur de la justice, en instaurant un système de jugement par des comités populaire indépendant donc le rôle sera d’apprécier la culpabilité des prévenus.

c. Accroître le rôle des avocats dans les differentes  juridictions du pays.

d.  Accroître la liberté des citoyens à condition d’en assumer la responsabilité de ses actes.

e.  Construction de nouvelles maisons d’arrêt adaptées aux contextes de l’heure.

f.   Multiplication des tribunaux de proximités.  

Education Nationale

50. Parti Républicain Haïtien compte modifier le système éducatif dans son ensemble.

a. Les classes de maternelle seront transformées en classe d’apprentissage des langues officielles et maternelles.

b.- Il sera créé de nouveaux établissements techniques Industrielles et agricoles, réduction des formations généralistes.

c.- Une professionnalisation des études universitaires, créations des facultés polytechniques dans tout le pays.

d.- Révision du droit d’études universitaires.

e.- Annulation les concours administratifs et remplacement par les résultats informatisés des baccalauréats. La priorité de choix sera donnée aux majors des baccalauréats sur la base d’une politique méritocratie nationale (30%) et d’équilibres départementaux (70%)

f.- L’Etat fixera les prix des loyers pour les universitaires publics et privés, avec une révision des prix actuel du tiers.

g.- Les cotisations et les assistances aux associations de parents d’élèves dans les établissements publics et associations des enseignants seront renforcees et encadrees.

h·- L’école primaire publique sera gratuite sur tout le territoire de la republique et les parents souscriront uniquement aux assurances scolaires non obligatoires mais indispensables.

i·-Ré instauration des bourses aux universitaires et aux etudiants les plus doues, dénommée : Bourse de l’excellence attribuée uniquement au 10.000 premiers admis de chaque niveau universitaire du Pays et au au 10,000 ecoliers les plus excellents de l'anee. Les Doctorants sont d’office boursier.

Beaucoup d’autres mutations seront débattues dans le forum pour l’éducation.

SANTE

51.-Il est possible de donner une santé décente à tous et à toutes, ceci par le biais d’un système d’assurance maladie ouvert, et la mise en place d’un système de sécurité sociale qui tiendrait compte de la réalité communautariste de notre société.

a.- Les élèves du primaire bénéficieront d’office des soins gratuit couvert par l’assurance scolaire. De même que les élèves du secondaire ayant souscrit sans obligation à cette police d’assurance scolaire. Idem pour les étudiants.

b.- Les femmes enceintes aussi seront prise en charge par le biais d’une assurance (Assurance maladie communautaire)

c.- Une police d’assurance communautaire sera créée pour couvrir les populations, especialement les policiers et les professeurs avec une couverture plus large et des avantages plus adequats.

Le prix de cette assurance ne dépassera pas 200.000 gdes  par an.

d.- Multiplication des centres de santé intégrée avec affectation des médecins dans les zones rurales.

e.- Augmentation du personnel médical dans les zones plus reculees,

f.- Encadrement et encouragement des chercheurs Haïtiens  dans la médecine haïtienne.

g.- La redevance audiovisuelle ainsi que sanitaire

Beaucoup d’autres points seront débattus dans le forum pour la sante. 

ECONOMIE  ET FINANCES

52. Haïti ne se développera qu’avec le modele économique des pays et organismes bailleurs des fonds. Nous devons penser à un modele d'économique Haïtienne qui soit possible à être  harmoniser avec les modèles d’ailleurs :

a.-Réductions des charges de l’Etat (Consommation en matériel lourd, automobile, carburant, Téléphone, etc.)

b.-Mise à la retraite des personnes ayant atteint l’âge de retraite.

Pour stimuler la consommation, la réduction du taux de la TVA est envisageable,

c.-Dispense de certains produits de première nécessité de la TVA.

d.- Annulation de la mercuriale, et limitation des dépenses de l’Etat a une marge de 20% des prix du marché. Création d’un service des cours et valeurs marchandes au sein du ministère de l’économie et des finances. Ce service se chargera de diffuser les informations utiles concernant le cours des prix mensuellement.

e.- Les revenus des agents de l’Etat seront réajustés pour annuler les différentes baisses subies.

f. -Créer un cadre de confiance économique

g. -Création d’une banque de garantie d’investissement pour soutenir le crédit d’investissement privé

h.-Fixation des taux de crédit bancaire autour de 3% l’an.

certains ministères seront dissouts et remplacé par des directions.

i.-Informatisation et traitement fiscal (les déclarations fiscales se feront en ligne et chaque contribuable disposera d’un compte fiscal pour enregistrer ses opérations commerciales au jour le jour afin d'empecher la traçabilité.

k.-Les salaires des agents de l’Etat civils, politiciers et militaires seront rééquilibrés (à rang et indices égaux, salaire égal). Tous les agents bénéficieront de mêmes avantages au titre d’avancement.

m.-Le paiement des salaires sous quinzaine envisageable

l.-Création un statut pour les chefs d’entreprise

Beaucoup d’autres points seront débattus dans le forum pour l’économie. 

INFRASTRUCTURES

53. Le Parti Républicain Haïtien envisage la construction de plusieurs autoroutes sur le triangle National et notamment sur les axes

a.-Les Routes Nationales seront payées par nombres de kilomètres

b.- Cette construction d’infrastructures routières sera faisable avec la recherche des partenaires internationaux pour la signature des accords de concession.

c.-Récréation des voies ferroviaires et rechercher le rallongement de la voie d’un département a l’autre.

e.- Construction de 5000 logements sociaux dans les zones rurales par an

f. -Construction d’un Réseau Virtual Personal Network (VPN) national.

Beaucoup d’autres points seront débattus dans le forum pour l’infrastructure, 

TRANSPORT

54. a.-Ouverture du transport aérien et ferroviaire à la concurrence. L’Etat gardera uniquement les infrastructures.

b.-En matière de prévention routière, une lutte contre la surcharge officielle dans les cars de transport interurbain sera engagée. Aussi instauration et installation des systèmes de vidéo surveillance et de géo-localisation dans les bus et les vehicules de transport interurbain. 

c.-Immatriculation automobile avec plan de domicile, photo et contact complet.

Beaucoup d’autres points seront débattus dans le forum pour le transport.

Ministère de l’Intérieur

55. a.- Les fonctions préfectorales seront reprises sous la super vision du délégué et vice-délégué départemental.

b.-Les maires assumeront les rôles de magistrats municipaux au sens complet.

c.- La police sera sous l’autorité des maires dans les arrondissements.

d.-Les délégués des départements seront élus.

e.-Les citoyens devraient déclarer leur plan de domicile aux mairies de compétence et en informer lors de chaque changement de domicile. Une géo-localisation des domiciles est envisageable

f.-Un nouveau corps de police sera créé. Il comportera les officiers de police judiciaires de gendarmerie et de la police actuelle.

g.-Le pays sera doté d’un corps de police judiciaire et d’un corps de police de proximité ou communale (travaillant en uniforme sous l’autorité de l’administration territoriale).

h.-La réduction des partis politiques reste une priorité (passage du multipartisme à 5,6 partis par exemple) 

SECURITE NATIONALE

56. Il n'est pas nécessaire d'engloutir assez d'argent dans l'armement sans un ennemi réel à court ou moyen terme. La nécessité d'une reforme approfondie de nos forces de défense s'impose. Nous préconisons la signature de plusieurs accords de défense avec des nations amies, et des pactes de non-agression avec nos voisins

a) Le corps de gendarmerie sera institue avec des éléments sortant de la nouvelle  force de police judiciaire et du corps des armées.

b) La police actuelle sera rehabilitee et renforcee. 

c)  L’armée nationale sera reformee et  professionnalisée en profondeur.

d) Une multiplication des infirmeries militaires sur le Territoire national ainsi que des militaires genieurs

e) Gèle du recrutement pour une durée de 5 ans.

AGRICULTURE

57. Mécanisation de notre production agricole en facilitant l’accès au crédit matériel aux agriculteurs et compte tenu d’une certaine régression observée au niveau de l’Agriculture Haïtienne, le plan de développement national du Parti Républicain Haïtien vise essentiellement à atteindre la sécurité alimentaire par l’accroissement de la production agricole.

Donc, le développement du secteur agricole est la principale voie à suivre pour réduire l’importation des produits de consommation et d’ôter le pays de l’ombre du sous-développement.
Dans cette, l’emphase se porte notamment sur :
La transformation des conditions archaïques dans lesquelles se fait l’agriculture en Haïti afin que l’agriculteur et les fils du pays puissent vivre de leur force de travail.
L’augmentation de la production animale particulièrement l’agriculture.
L’aménagement des bassins versants, la protection des sols et le reboisement pour enrayer la dégradation des sols du territoire national.
L’irrigation, l’un des éléments clés qui conditionnement le rendement des cultures au niveau des principales plaintes d’Haïti.
Le crédit agricole qui devrait être implanté, notamment à l’intention des petits et des moyens producteurs pour pouvoir se procurer du minimum raisonnable de moyen de production.
La formation pour les paysans
L’encadrement technique des paysans.
L’obligation de l’état d’investir dans l’agriculture en vue de promouvoir l’accumulation du capital national pour assurer la permanence du développement comme c’est mentionné dans les articles 247 et 249 de la constitution de la république d’Haïti du 29 mars 1987.

Beaucoup d’autres points seront débattus dans le forum pour l’agriculture. 

INDUSTRIE ET ENERGIE & ENVIRONNEMENT

58. Démarrage de la zone franche industrielle par la négociation avec des firmes occidentales et asiatiques et latino de la délocalisation vers Haïti de leur production.

Ouverture de la production et la distribution électrique à la concurrence

La coupe des essences forestières sera gelée sur une période de 10 ans.

Les mines d’or et autres nationalisées et mise à la disposition des populations qui vendront uniquement au comptoir Etatique

Et sur le plan global le concept de l'environnement  est l’une des questions la plus sensible à laquelle merite une attention très soutenue via son degré de vulnérabilité. 

Le monde fait face à un problème majeur, le réchauffement de la planète qui est la résultante de la dégradation et de la pollution de l’environnement principalement.
Dans beaucoup de Pays où l’on respect le droit de l’environnement, on commence par mettre en évidence cette épineuse question du réchauffement climatique cependant, nous autre en Haïti, tout en considérant l’état critique de notre couverture végétale qu’est évaluée à moins que 2%, n’avons encore rien fait pour la reconstituer et pour éviter une diminution beaucoup plus considérable.
Conscient de ces problèmes, la politique environnementale du PRHA est axée sur :
-Le recyclage des detritures biodégradables
-Le facteur de la substantibilite ambiantale
-Implantation des centres éducatifs qui sensibiliseront la population sur l’importance de l’environnement.
-Organisation des séminaires à travers tout le pays sur les méfaits de la pollution.
-Une politique de reboisement qui contribuera à reconstituer notre couche d’ozone.
-Le contrôle systématique des ressources naturelles ; les utiliser de façon rationnelle.
-La décentralisation
-Mettre en place un corps de police environnemental professionnel et dynamique à l’encontre de la pollution et de la dégradation de l’environnement.
-Remplacer le charbon de bois avec une nouvelle forme d’énergie.
-Campagne de sensibilisation sur le rôle et l’importance des arbres dans le milieu ambiant.

 Beaucoup d’autres points seront débattus dans le forum pour l’industrie, énergie et environnement.

CONGES

59. Nous comptons d’harmoniser les périodes de congés pour tous les agents des secteurs publics, privés et vacances scolaires. Les périodes iront du 1er Juin au 31 Aout. Et seront pris par tiers. Les stagiaires remplaceront les agents en congé. Chaque parent pourrait ainsi vivre un temps permanent avec sa famille.

12.  RETRAITES

Les personnes retraitées devraient percevoir leur droit 30 à 60 jours après le départ à la retraite.

SPORT

60. L’Etat injectera les moyens nécessaires tous les ans dans le développement du sport.

Les championnats de football seront pris en charge sur 5 ans et les acteurs percevront des salaires (pour les championnats Elite 1 et 2).

Les grandes entreprises seront conviées à apporter le sponsoring au développement du sport contre des avantages fiscaux.

 v  LA DOUBLE NATIONALITE

61. Le Parti Républicain Haïtien reconnaitra la double nationalité. Le droit de vote sera reconnu à tous les Haïtiens détenant une nationalité étrangère, résidant sur le territoire national et régulièrement inscrit sur une liste électorale et peuvent se porter candidats a la municipalite et collectivite territoriale.

Beaucoup d’autres points seront débattus dans le forum pour la double nationalité. 

DROIT D’AUTEUR

62. Les opérateurs des services de téléphonie, de l’Internet et autre activité multimédia verseront des droits aux structures de gestion des droits d’auteurs.

Les copies des œuvres seront réprimandées.

REFORME LEGISLATIVE

63. Le parlement sera composé de deux chambres

Une chambre communale constituée des représentants des communes proportionnellement reparties

Un sénat constitué des représentants des departements reparties a parts égales.

Beaucoup d’autres points seront débattus dans le forum pour  la reforme législative.

DROIT DE L’HOMME

64. Le Parti Républicain Haïtien envisage de créer une brigade pour la protection citoyenne.

Des lignes téléphoniques vertes seront ouvertes dans les services de la présidence et de la primature pour recevoir les plaintes et autres dénonciations.

Beaucoup d’autres points seront débattus dans le forum pour le droit de l’homme. 

AUTRES DECISIONS

65. a.-Instaurer la promotion au mérite dans la fonction Etatique

b.-Rétablir un contrôle des prix dans les secteurs du logement et de l'alimentation pour restaurer des niveaux de prix normaux par rapport aux salaires. Imposer une baisse des prix à ces deux secteurs, principaux responsables d'un appauvrissement sans précédent des citoyens ordinaires.

c.-Les dossiers dans les administrations seront chronométrés à chaque arrivée pour le suivi.

d.-Les conditions de création des infrastructures médiatiques seront allégées. Et les délits de presse dépénalisés pour rejoindre les normes universellement acceptables.

e.-Le  Parti Républicain Haïtien créera une académie de sciences pour détecter les enfants génies et les former pour les recherches scientifiques au profit de l’espèce humaine, de la nation et du peuple.

f.-Organisation d’un concours national de l’invention et assistance publique pour les lauréats.

g.- Création d’une académie de sport pour détecter et former des jeunes talents nationaux afin de vendre la gloire du peuple Haïtien.

h.-Création d’une académie Militaire pour mettre en place les germes d’une armée futuriste et de développement.

Enfin, un referendum sera organisé par le Parti Républicain Haïtien pour l'adoption :

1.     D’une nouvelle constitution

2.     D’un nouveau hymne nationale

3.     D’un nouvel emblème (le corbeau remplace le bonnet furgien)

4.     D’une nouvelle dénomination patriotique

6.     D’une nouvelle Devise (Solidariste - justice - Prospérité)

7.     D’une nouvelle République (Dix nouveaux états avec un gouverneur élu dans chaque état)

8.     D’une Indépendance des Communes et des Sections Communales par rapport au pouvoir central.

9.-  D’une nouvelle force armée Haïtienne

10. D’une Nouvelle force gendarmerie.  

Tout compte fait, le Parti Républicain Haïtien doit travailler parmi les citoyens Haïtiens pour ainsi avancer avec le peuple dans une même direction. Il est incontestable aujourd'hui que la seule solution qui doive s'imposer aux sympathisants du Parti Républicain Haïtien est :"unité ". L’unité de tous ceux ou celles qui avaient di non à l'extrémiste et aux anti-changements et oui au changement global et durable (sur le plan social, économique, culturel, environnemental, intellectuel et politique).Car la tradition des valeurs républicaines :"l'union fait la force".

 Ensemble, bâtissons un pays plus égalitaire, plus juste, plus solidaire, plus libre, plus démocratique, plus vert et plus prospère.

Vive les Républicains ! vive Haïti, la terre donc nous sommes les maitres !

Posté par partirepublicain à 02:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

A propos de la Déclaration de Principes et de Programme Politique du Parti Republicain Haïtien.

A PROPOS DU PARTI REPUBLICAIN HAITIEN

DECLARATION de PRINCIPES ET PROGRAMME POLITIQUE

Adoptés par l’IIIe Congrès, Rue Grégoire, Pétion-Ville, Haïti, juin  2014   

I. Changement global et perspectives d'avenir

1. Dans le monde entier, l'idéal capitaliste et libéraliste  s’est  emparé de l'imagination des peuples. C'est à cet idéal qu'on doit le succès de grandes lancées politiques et de grande amélioration décisive de la vie d’un  peuple. C’est ainsi, l’idéal l'idéal capitaliste et libéraliste  a largement contribué à construire le 20ème siècle ainsi que le 21ème siècle.

Bien que nos satisfactions en tant que républicains suite à l’accomplissement de beaucoup de nos objectifs toutefois ces réalisations ne doivent pas nous empêcher de reconnaître clairement les problèmes qui demeurent  les dangers actuels. Nous avons conscience qu'il nous reste des tâches essentielles à accomplir: « seule une action commune nous permettra de les mener à bien, car, plus que jamais la survie de la société haïtienne dépend des efforts conjoints de tous les haïtiens ».

2. En effet, les changements réel qui devraient être réalisés dans les domaines économique, technologique, politique et social montreront la profonde transformation du Peuple Haïtien mais le défi fondamental auquel nous sommes maintenant confrontés n'est pas de savoir s'il y aura d'autres changements dans les années à venir, mais plutôt qui les contrôlera, et comment? La réponse républicaine est sans ambiguïté: « c'est aux  citoyens haïtiens qu'ils appartiennent d'exercer ce contrôle en approfondissant la démocratie dans tous les aspects de la vie politique, sociale et économique. La démocratie politique, pour les républicains, est le cadre nécessaire et la condition préalable de tous les autres droits et libertés.

3. Tous les Citoyens Haïtiens devraient être appelés à participer à la transformation de leur société, ouvrant ainsi un nouvel espoir pour la Nation Haïtienne. Le Parti Républicain Haïtien en appelle à tous les hommes et à toutes les femmes engagées en faveur de la modernisation, de la paix et du progrès pour qu'ils agissent ensemble afin de transformer cet espoir en réalité.

4. En effet, le changement global en Haïti est un défi mais il ouvre aussi de grandes possibilités: « - La croissance économique, le large accès à l'information et aux nouvelles technologies peuvent, s'ils sont contrôlés démocratiquement, constituer la base d'une société libre, juste, solidaire, croissante et démocratique et surtout orientée vers la coopération et la participation. Il est évident que la famille Haïtienne n'est plus un rêve utopique, mais de plus en plus, une nécessité pratique.

- La révolution technologique peut et doit être utilisée pour créer des emplois, préserver l'environnement et fournir les moyens de se libérer du travail routinier, plutôt que d'aboutir à une oisiveté forcée.

- Des structures démocratiques, respectueuses des droits de l'homme, sont la base nécessaire pour promouvoir la liberté, l'égalité, la sécurité et la prospérité dans le cadre d'une société justement fondée sur la démocratie.

5. Cependant, de nombreuses tendances du monde actuel font planer sur l'Humanité des menaces sans précédent:

- La prolifération des technologies de destruction entraîne un équilibre précaire de la terreur sans offrir de garanties suffisantes pour la sécurité de l'Humanité.

- Les conditions physiques de la vie sur la planète sont menacées par une expansion industrielle et urbaine incontrôlée, la dégradation de la biosphère et l'exploitation irrationnelle des ressources vitales.

- La faim, la disette et la mort menacent des régions et des communautés entières dans le Sud, alors que le monde a suffisamment de ressources techniques et naturelles pour se nourrir.

6. Cette transformation des structures économiques et sociales est aussi cruciale et dramatique que le passage du laisser-faire au capitalisme industriel et au colonialisme avant la Première Guerre mondiale. Le coût social de ces transformations - le chômage, le déclin régional, la destruction des communautés - a frappé non seulement les plus pauvres, mais aussi l'ensemble des laborieux travailleurs.

7. Le processus rapide d'internationalisation et d'interdépendance de l'économie mondiale a entraîné des contradictions au sein des institutions politiques, sociales et nationales existantes. Cet écart croissant entre une économie mondialisée et des structures politiques internationales inadéquates a contribué à la pauvreté et au sous-développement dans le Sud ainsi qu'au chômage de masse et à de nouvelles formes de pauvreté dans de nombreuses régions du Nord.

8. Des progrès réels ont été faits depuis la Deuxième Guerre mondiale dans des secteurs vitaux tels que la décolonisation, l'extension de l'Etat-providence et plus récemment le désarmement, où des premiers pas prometteurs ont été effectués. Cependant, des injustices immémoriales demeurent. Les droits de l'homme sont toujours violés, la discrimination raciale et sexuelle sévit, les perspectives individuelles dans la vie sont encore déterminées par la région et la classe sociale dans laquelle les gens sont nés.

9. Face à ces problèmes cruciaux, le Parti Républicain Haïtien réaffirme ses convictions fondamentales. Il est, depuis toujours, engagée en faveur de la démocratisation à grande échelle des structures de pouvoir économiques, sociales et politiques. Les principes et les engagements politiques qui ont toujours été ceux du capitalisme doivent être mis en œuvre, dans un monde qui a radicalement changé depuis la Déclaration Universelle de droit de l’Homme de 1948.

10. Le Parti Républicain Haïtien a été fondé afin de coordonner le combat du Peuple Haïtien à savoir: « l’émergence de la république et du développement durable de la société haïtienne ainsi que de répondre au préambule de la constitution du 29 mars 1987 amendée le 9 mai 2011 à savoir :de garantir les droits inaliénables et imprescriptibles à la vie, à la liberté et  à la poursuite du bonheur de tous les Haïtiens, conformément à l’ Acte d’indépendance d’Haïti de 1804 et à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948.

De constituer une Nation Haïtienne socialement juste, économiquement libre et politiquement indépendante.

D’établir un état stable et fort, capable de protéger les valeurs, les traditions, la souveraineté, l’indépendance et la vision nationale.

D’implanter la démocratie qui implique le pluralisme idéologique et l’alternative politique et affirmer les droits inviolables du Peuple Haïtien.

De fortifier l’unité nationale, en éliminant toutes discriminations entre la population des villes et des campagnes, par l’acceptation de la communauté de langues et de culture et par la reconnaissance du droit au progrès, à l’information, à l’éducation la sante, au travail et au loisir pour tous les citoyens et citoyennes.

D’assurer la séparation et la répartition harmonieuse des pouvoirs de l’Etat au service des intérêts fondamentaux et prioritaires de la Nation.

D’instaurer un régime gouvernemental basé sur les libertés fondamentales et le respect des droits humains, la paix sociale, l’équité de genre, la concertation et la participation de toute la population aux grandes décisions engageant la vie nationale, par une décentralisation effective ; ce, afin d’atteindre réellement de la justice sociale, de la dignité humaine et de la démocratie. Il a identifié des sympathisants et des militants de traditions différentes qui partageaient le but commun: « l’unité d’un Peuple libre et démocratique». Pour ce faire, le parti Républicain Haïtien, tout au long de son histoire, doit incarner ces principes et ces valeurs aux fins d’atteindre l’idéal de l’autonomie individuel et l’idéal de fonder l’ordre social ».

11. Maintenant, le Parti Républicain Haïtien  lie son combat  pour la liberté, la justice  et la solidarité à un engagement fondamental en faveur de la paix, du pluralisme idéologique, de l’alternance politique, de la protection de l'environnement et du développement durable de la société haïtienne. Tous ces thèmes nécessitent des réponses communes. En conséquence, le Parti Républicain Haïtien recherche le soutien de tous ceux qui partagent ses valeurs et ses engagements.  

II. Principes

Liberté, justice et solidarité

12. Le Parti républicain Haïtien est une structure politique nationale et durable pour la liberté,  la poursuite au bonheur, la protection des valeurs, des traditions, la souveraineté, l’indépendance, la vision nationale,  la justice sociale et la solidarité. Son but est de parvenir à une société pacifique, unifiée, égalitaire et participative où ces valeurs fondamentales pourront être renforcées, et pour chaque individu pourra vivre une vie digne, promettant le plein développement de sa personnalité et de ses talents, avec la jouissance de ses droits civiques, politiques et humains que peut garantir une société démocratique et décentralisée.

13. Pour les républicains Haïtiens, la liberté est le résultat d'efforts à la fois individuels et collectifs - les deux aspects faisant partie d'un même processus. Chacun a le droit d'être libre de toute coercition politique et doit jouir des meilleures chances pour poursuivre ses objectifs personnels et mettre en œuvre ses potentialités. Mais cela ne sera possible que si tous les citoyens Haïtiens dans sa totalité mènent jusqu'à la victoire son long combat pour s'assurer la maîtrise de son histoire et garantir qu'aucun individu, classe, sexe, religion ou race ne soit subordonné à d'autres.

14. La justice et l'égalité, deux entités indispensables pour les républicains Haïtiens, la justice signifie la fin de toute discrimination contre les individus ainsi que l'égalité des droits et des chances. Elle nécessite une compensation pour les inégalités physiques, mentales, et sociales, et requiert l'indépendance par rapport aux propriétaires des moyens de production et aux détenteurs du pouvoir politique. Tandis que l'égalité exprime la valeur égale de tous les êtres humains. Elle est la condition préalable au libre développement de la personne. L'égalité sur le plan économique, social et culturel est essentielle pour garantir la diversité des individus et le progrès social.

En effet, la liberté et l'égalité ne sont pas contradictoires.  La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits

Tandis que l'égalité est la condition pour le développement de la personnalité individuelle. L'égalité et la liberté des personnes sont indivisibles.

15. La solidarité englobe toutes les autres valeurs. C'est l'expression pratique d'un humanisme  universel et d'un engagement vis-à-vis des victimes de l'injustice. Toutes les grandes traditions humanistes mettent l'accent sur la solidarité et la célèbrent avec raison. A l'époque où les nations et les individus connaissent une interdépendance croissante, la solidarité est plus importante encore, puisqu'elle est indispensable à la survie de l'Humanité.

16. Le Parti Républicain Haïtien attache une importance  capitale à ces principes fondamentaux. Ils sont interdépendants. Chacun est nécessaire aux autres. En effet, les Républicains Haïtiens étant que conservateurs, capitalistes et droitistes Haïtiens doivent mettre l'accent sur la liberté individuelle aux dépens de la justice et de la solidarité pendant que les communistes, les socialistes et gauchistes visent à atteindre l'égalité et la solidarité  aux dépens de la liberté.

Démocratie et Droits de l'homme

17. L'idée de la démocratie est basée sur les principes de liberté et d'égalité. Par conséquent, l'existence de droits égaux pour les femmes et les hommes - pas seulement en théorie, mais aussi en pratique, au travail, dans la famille et dans tous les domaines de la vie sociale - fait partie de la conception du Parti Républicain Haïtien.

18. Le Parti Républicain Haïtien s'efforce de parvenir à des droits égaux pour tous les citoyens, tous les groupes sociaux, toutes les  classes sociales et toutes les religions. Ces droits  doivent désormais sérieusement protégés dans toutes les juridictions du pays.

19. Les formes de la démocratie peuvent, bien sûr, varier. Cependant, il n'est possible de parler de démocratie que si les citoyens ont un libre choix entre différentes options politiques dans le cadre d'élections libres; s'il existe la possibilité d'un changement de gouvernement par des moyens pacifiques fondés sur la libre expression du peuple; si les droits des minorités et des individus sont garantis; et s'il y a un système judiciaire indépendant fondé sur le droit et appliqué impartialement à tous les citoyens. La démocratie politique est un élément indispensable pour le développement durable de toute société voire la société haïtienne. La démocratie est un processus continu de démocratisation sociale et économique et ainsi que la  justice sociale.

20. Les droits de l'individu sont à la base des valeurs républicaines. La démocratie et les droits de l'homme sont aussi le fondement du pouvoir républicain, et le mécanisme indispensable par lequel le peuple peut contrôler les structures économiques qui l'ont si longtemps dominé. Sans la démocratie, aucune politique sociale ne peut cacher la nature dictatoriale d'un gouvernement.

21. Sans aucun doute, des cultures différentes développent leurs propres formes institutionnelles de démocratie. Mais quelle que soit la forme que prend la démocratie - au plan national ou au plan international - elle doit garantir tous leurs droits aux individus et aux minorités organisées. Pour les Républicains haïtiens, la démocratie est par nature pluraliste et ce pluralisme est la meilleure garantie de sa vitalité et de sa créativité.

22.  Le Parti Républicain Haïtien doit pouvoir  travailler au sein de la société haïtienne afin de se libérer des  gouvernements arbitraires et dictatoriaux. Ce serait la condition préalable grâce à laquelle les citoyens Haïtiens peuvent créer une Société Nouvelle de paix, de participation, de dignité, de solidarité, de liberté, de justice et de coopération nationale et internationale: une Société dans laquelle les destinées politiques, économiques et sociales de chaque citoyen seront déterminées démocratiquement.

La nature du Républicain

23. Les républicains Haïtiens doivent pouvoir parvenir à définir les valeurs en suivant des chemins différents. Ils doivent fortement travailler dans le but de conserver et de maintenir les traditions culturelles d'assistance mutuelle et de solidarité collective dans toutes les régions du pays comme elles ont été d’autrefois. Ils doivent aussi tirer profit de diverses traditions humanistes et régionales.

Mais bien qu'il y ait des différences dans leur conception culturelle et dans leur façon de penser, les républicains sont unis dans leur vision : « d'une société libre, juste, prospère, digne, pacifique et démocratique joignant la liberté, l’égalité, la justice et la solidarité ».

24. Dans les luttes nationales  des républicains, on constatera au cours des années qui viennent une  politique différente et de nouvelles orientations dans les propositions législatives. Celles-ci refléteront l’image d’une société pluraliste et diverses. Les républicains ne prétendent pas posséder le modèle d'une société naturelle et définitive, qui ne puisse être changée, réformée ou développée. Dans la bataille en faveur de la démocratie, il y aura toujours place pour la créativité puisque chaque peuple et chaque génération doivent se fixer leurs propres objectifs.

25. Au-delà des principes qui guident toutes les actions démocratiques, il y a un consensus clair chez les républicains Haïtiens concernant les valeurs fondamentales. Assurément, nous pensons en commun que la démocratie et les droits de l'homme ne sont pas seulement des moyens politiques pour des objectifs républicains mais sont la substance même de ces objectifs républicains: « une économie et une société démocratiques ».

26. En fin, la liberté individuelle et les droits sociaux fondamentaux sont pour chacun les conditions préalables de la dignité humaine. Ces droits ne peuvent se remplacer les uns les autres et ne peuvent être utilisés les uns contre les autres. Les républicains Haïtiens doivent pouvoir  protéger le droit inaliénable à la vie, à la poursuite du bonheur, à la sécurité des personnes, à la liberté de pensée et d'expression, à la liberté d'association et à la protection face à la torture et aux traitements dégradants. Les républicains Haïtiens doivent être engagés dans le combat pour libérer l'homme de l’ignorance,  de la faim et du besoin, pour des droits sociaux réels et pour le droit au travail.

27. Les républicains Haïtiens doivent également  développer la  culture de l’égalité de  chances et de droits égaux, de même qu’un accès égal pour chacun doit être garanti. 

 

III. La paix

La paix, une valeur fondamentale

28. La paix est une condition préalable à toutes les attentes des républicains Haïtiens. C'est une valeur fondamentale, d'un intérêt commun à tous les systèmes politiques, et nécessaire à l'Humanité. La guerre détruit la vie humaine et  les bases du développement social sont la paix. Un holocauste nucléaire pourrait signifier la fin de la vie humaine telle que nous avons l’habitude de l’expérimenter.

29. La paix ne peut être durablement garantie ni par la dissuasion nucléaire ni par une course aux armements conventionnels. Par conséquent, il faut absolument parvenir au désarmement et à de nouveaux modèles de sécurité collective.

30. Ce qui est maintenant essentiel, c'est la mise en place, non seulement de l'équilibre militaire au niveau le plus bas possible des systèmes d'armements défensifs, mais aussi d'un climat de confiance politique mutuelle. Ceci peut être atteint à travers la coopération sur des projets concernant l’avenir d’un pays et un nouvel accent mis sur la compétition pacifique entre des sociétés dotées de structures politiques, économiques et sociales différentes.

31. La paix n'est pas seulement l'absence de guerre. Elle ne peut être fondée ni sur la peur ni sur une bonne volonté éphémère des superpuissances. Les causes économiques et sociales fondamentales des conflits internationaux doivent être abolies grâce à l'instauration de la justice à l'échelle de la planète et à la création de nouvelles institutions pour la résolution pacifique des conflits.

32. L'établissement d'un nouvel ordre politique et économique mondial est une contribution essentielle à la paix. Il devrait impliquer le respect de la souveraineté nationale et le droit à se gouverner soi-même dans le cadre national, le règlement négocié des conflits et la suspension des fournitures d'armes aux parties prenantes d'un conflit. Il doit exister des systèmes globaux et régionaux qui permettent à la fois la coopération et la solution pacifique des conflits dans toutes les parties du monde. Ceux-ci pourraient être mis en place grâce à l'action des Nations Unies, en complément des accords entre les superpuissances.

33. La paix est tout autant une nécessité au sein des nations. Résoudre les conflits par la violence détruit toute possibilité de développement et de respect des droits de l'homme.

34. La militarisation des relations entre les nations du Sud est devenue une menace sérieuse pour l'avenir de l'Humanité, au même titre que les tensions entre l'Est et l'Ouest. Dans certain cas, les principales puissances, avec leur tendance à globaliser les conflits, se sont engagés dans des guerres, par Etats interposés, dans les pays du Sud. Dans d'autres, les marchands d'armes tant à l'Est qu'à l'Ouest, ont contribué à augmenter le niveau de la violence dans le Sud en y cherchant des avantages politiques ou des bénéfices commerciaux. Il est indéniable que toutes les guerres lors des quatre dernières décennies ont été livrées dans ces régions du monde. Les causes sociales, économiques et autres des conflits dans le Sud doivent être éliminées.

 

Culture et société

35. L'éducation est vitale pour le développement d'une société moderne, démocratique et tolérante. Les buts de l'éducation tels que nous les concevons sont:

- l'information, l'apprentissage et la transmission des connaissances;

- la transmission d'une génération à l'autre d'un héritage culturel et spirituel;

- la préparation de l'individu à la vie au sein de la société sur la base de l'égalité des chances pour tous;

- l'aide apportée à chaque individu pour développer pleinement son propre potentiel.

36. Les valeurs de liberté, de justice sociale, de solidarité, d’humanité, de la dignité humaine de prospérité et de tolérance doivent être au cœur du processus éducatif haïtien.

Nous, les républicains, entendons préconiser et comme de fait, préconisons la tolérance, la participation, la solidarité et la coopération entre les différents groupes de la société  haïtienne.

En effet, la culturelle enrichit notre société plutôt qu'elle ne la met en danger. L'uniformité culturelle est un avantage  pour la liberté et la démocratie d’une société. Donc, la société Haïtienne doit avoir de l’uniformité culturelle pour voir  grandir sa liberté et sa démocratie.

37. Pour cela, une attention spéciale doit être portée à la relation entre les différentes générations. Les personnes âgées en particulier ont besoin du respect et du soutien des jeunes. Elles ont besoin d'un revenu garanti grâce aux systèmes de prévoyance et aux retraites de l'Etat, de maisons de retraite et de soins au sein de leurs collectivités, de lieux où elles puissent mener leurs activités culturelles et sociales et du droit à vivre leur vieillesse dans la dignité.

Le rôle des hommes et des femmes Républicains dans la société haïtienne

38. L'inégalité entre l'homme et la femme est la forme la plus répandue d'oppression dans l'histoire de l'Humanité. Elle remonte presque jusqu'à l'origine de l'espèce humaine et a persisté dans presque tous les systèmes socio-économiques jusqu'à aujourd'hui.

39. Ces dernières années on a vu un nouvel essor de la prise de conscience féministe à l'intérieur comme à l'extérieur des mouvements, conduisant à l'émergence des mouvements plus importants encore de notre époque. Le renouveau du féminisme est apparu en partie au moment où les femmes, dans les Etats de bien-être avancé, commencèrent à se rendre compte que malgré les progrès réalisés dans de nombreux domaines, elles étaient encore reléguées à des positions secondaires dans les structures politiques et de travail.

40. Les coûts sociaux des crises économiques, aux niveaux national et international, ont été supportés de façon disproportionnée par les femmes. La pauvreté, le chômage, l'absence de logement et les bas salaires y ont contribué. Dans certaines zones dans le monde, le fait de passer outre aux attitudes patriarcales est une condition préalable et fondamentale à la fois pour l'affirmation des droits des femmes et pour la mise en œuvre d'un développement économique durable.

41. A ce titre, il est important pour le parti républicain Haïtien  de soutenir le combat des femmes pour l'égalité des chances et des droits des femmes  dans toutes les juridictions du pays. En fait, instituer un régime gouvernemental basé sur les libertés fondamentales et le respect des droits humains, la paix sociale, l’égalité économique, l’équité de genre, la concertation et la participation de toute la population aux décisions engageant la vie nationale, par une décentralisation effective est indispensable aujourd’hui pour la santé de la démocratie haïtienne ainsi assurer aux femmes une représentation dans les instances du pouvoir et de décision qui soit conforme à l’égalité des sexes et à l’égalité de genre est aussi important. L'égalité et la justice pour les femmes sont des éléments constitutifs d'une société de justice, de paix, de liberté, de dignité et de démocratie. Les Nations Unies ont joué un rôle important pour favoriser l'émergence d'une prise de conscience féministe mondiale qui lie les femmes du Nord et du Sud.

42. Le parti républicain haïtien travaillera à nouer à son compte de façon spécifique les mesures suivantes dans la société haïtienne:

- une législation et des programmes d'action positifs qui garantissent la pleine égalité entre les hommes et les femmes;

- un soutien aux programmes consacrés à l'éducation, à la formation et à l'intégration professionnelle des filles et des femmes;

- une législation qui assure une rémunération égale pour un travail égal;

- la diffusion de l'information et de l'assistance gratuite pour la planification familiale;

- des moyens appropriés pour la garde d'enfants;

- le soutien public à une participation pleine et entière des femmes aux activités sociales et politiques de chaque juridiction du pays, grâce à des mesures positives qui assurent la représentation féminine à tous les niveaux des prises de décision.

43. Les femmes constituent un peu plus de la moitié de la population de notre planète et pour nous autres en Haïti, elles représentent cinquante cinq pour cent de la population (55%). Qu'elles  doivent bénéficier de l'égalité et de la justice.

 

Une nouvelle culture nationale pour le dialogue politique

44. L'interdépendance croissante du pays laisse peu de place pour les controverses et les combats fondamentalistes. La survie et le développement communs requièrent à la fois la coopération et des formes civilisées de confrontation entre les forces et les idées politiques antagonistes. Par conséquent nous devons rejeter et condamner toute forme de fondamentalisme politique ou religieux.

45. Pour cela, le Parti républicain Haïtien soutient tous les efforts visant à la transformation de la société haïtienne grâce à la libéralisation et à la démocratisation. Le même soutien doit être donné au développement des mécanismes d'un marché décentralisé, à la lutte contre la bureaucratisation et la corruption, et, avant tout, à la prise de conscience que les droits de l'homme et l'ouverture politique sont des éléments importants d'une société dynamique et progressiste.

46. La détente, la coopération internationale et la compétition pacifique créent une atmosphère dans laquelle les initiatives actuelles les plus prometteuses peuvent prospérer. Le parti Républicain Haïtien veut promouvoir une culture du dialogue national et des colloques internationaux avec les partenaires d’Haïti. Toutes les parties prenantes doivent coopérer dans une confiance mutuelle là où existent des intérêts fondamentaux communs et discuter ouvertement et franchement là où l'engagement en faveur des droits de l'homme, de la démocratie et du pluralisme est en cause. Les républicains voudront jouer dans ce dialogue un rôle de premier plan.

 IV.- PROGRAMME POLITIQUE

47. Le Parti Républicain Haïtien veut soutenir et participer à l’émergence d’une société libre, juste, pacifique et démocratique.

En tant que structure politique démocratique et organisée, ayant une vision durable  visant à conquérir le pouvoir tout en défendant ses idéologies définies à travers un programme de société, le Parti Républicain Haïtien   promeut : « les valeurs libérales et Républicaines, dont la liberté d’expression, de conscience, d’entreprise, de l’égalité de tous et de toutes devant la loi, la prospérité nationale et le leadership national».

48. Pour parvenir à la réalisation de ses valeurs républicaines au sein de la société Haïtienne, le Parti Républicain Haïtien entend reformer dans son ensemble toutes les institutions de la république. Cette réforme des institutions ne saurait être la seule prérogative du Parti Républicain Haïtien, mais une préoccupation de tous. Ainsi, le Parti Républicain Haïtien compte organiser différents forums institutionnels pour asseoir plusieurs réflexions nationales.

Cette invitation à la réforme devrait permettre de revoir le fonctionnement des différentes institutions existantes de la république et d’évaluer la nécessité de leur continuité ou non. Il s’agira de réfléchir sur la qualité des institutions valables pour la prospérité nationale.

 Ainsi seront convoquées des FORUMS sur :

v     La révision de la constitution,

v     L’édification d’un système de santé,

v     La réforme du système éducatif,

v     La réforme du système judiciaire,

v     L’élaboration d’une stratégie économique,

v     La révision des accords bilatéraux,

v     La réforme des armées,

v     La création d’une monnaie nationale

v     La reforme de la police Nationale

v     La fonte de nos codes etc.…

JUSTICE

49. Le  Parti Républicain Haïtien compte modifier le fonctionnement de la justice.

a.- Rendre la justice entièrement indépendante du pouvoir exécutif par l’instauration d’un système de nomination des magistrats par vote corporatif ou populaire.

b. Faire du juge un modérateur de la justice, en instaurant un système de jugement par des comités populaires indépendant donc le rôle sera d’apprécier la culpabilité des prévenus.

c. Accroitre le rôle des avocats dans nos juridictions.

d.  Accroître la liberté des citoyens à condition d’en assumer la responsabilité de ses actes.

e.  Construction de nouvelles maisons d’arrêt adaptées aux contextes de l’heure.

f.   Multiplication des tribunaux de proximités.

Education Nationale

50. Parti Républicain Haïtien compte modifier le système éducatif dans son ensemble.

a. Les classes de maternelle seront transformées en classe d’apprentissage des langues officielles et maternelles.

b.- Il sera créé de nouveaux établissements techniques Industrielles et agricoles, réduction des formations généralistes.

c.- Une professionnalisation des études universitaires, créations des facultés polytechniques dans le pays

d.- Révision du droit d’études universitaires.

e.- Annulation des concours administratifs et remplacement par les résultats informatisés des baccalauréats. La priorité de choix sera donnée aux majors des baccalauréats sur la base d’une politique méritocratie nationale (30%) et d’équilibres départementaux (70%)

f.- L’Etat fixera les prix des loyers universitaires publics et privés, avec une révision des prix actuel du tiers.

g.- Les cotisations aux associations de parents d’élèves dans les établissements publics seront supprimées et interdites.

h·- L’école primaire publique sera gratuite sur tout le territoire et les parents souscriront uniquement aux assurances scolaires non obligatoires mais indispensables.

i·-Réinstauration des la bourse universitaire et scolaire dénommée : Bourse de l’excellence attribuée uniquement au 10.000 premiers admis de chaque niveau universitaire du Pays. Les Doctorants sont d’office boursier.

Beaucoup d’autres mutations seront débattues dans le forum pour l’éducation.

SANTE

51.-Il est possible de donner une santé décente à tous et à toutes, ceci par le biais d’un système d’assurance maladie ouvert, et la mise en place d’un système de sécurité sociale qui tiendrait compte de la réalité communautariste de notre société.

a.- Les élèves du primaire bénéficieront d’office des soins gratuit couvert par l’assurance scolaire. De même que les élèves du secondaire ayant souscrit sans obligation à cette police d’assurance scolaire. Idem pour les étudiants.

b.- Les femmes enceintes aussi seront prise en charge par le biais d’une assurance (Assurance maladie communautaire)

c.- Une police d’assurance communautaire sera créée pour couvrir les populations.

Le prix de cette assurance ne dépassera pas 15.000 gdes annuel.

d.- Multiplication des centres de santé intégrée avec affectation des médecins dans les zones rurales.

e.- Augmentation du personnel médical,

f.- Encadrement et encouragement des chercheurs Haïtiens  dans la médecine haïtienne.

g.- La redevance audiovisuelle sera remplacée par une redevance sanitaire

Beaucoup d’autres points seront débattus dans le forum pour la sante. 

ECONOMIE  ET FINANCES

52. Haïti ne se développera qu’avec le model économique des pays et organismes bailleurs des fonds. Nous devons penser à un model économique Haïtienne qui soit possible à être  harmoniser avec les modèles d’ailleurs :

a.-Réductions des charges de l’Etat (Consommation en matériel lourd, automobile, carburant, Téléphone, etc.)

b.-Mise à la retraite des personnes ayant atteint l’âge de retraite

Pour stimuler la consommation, la réduction du taux de la TVA est envisageable,

c.-Dispense de certains produits de première nécessité de la TVA.

d.- Annulation de la mercuriale, et limitation des dépenses de l’Etat a une marge de 20% des prix du marché. Création d’un service des cours et valeurs marchandes au sein du ministère de l’économie et des finances. Ce service se chargera de diffuser les informations utiles concernant le cours des prix mensuellement.

e.- Les revenus des agents de l’Etat seront réajustés pour annuler les différentes baisses subies.

f. -Créer un cadre de confiance économique

g. -Création d’une banque de garantie d’investissement pour soutenir le crédit d’investissement privée

h.-Fixation des taux de crédit bancaire autour de 5% l’an.

Le ministère de la fonction publique sera dissout et remplacé par une direction du

i.-Personnel de l’Etat au sein du Ministère de l’Economie

j.-Informatisation et traitement fiscal (les déclarations fiscales se feront en ligne et chaque contribuable disposera d’un compte fiscal pour enregistrer ses opérations commerciales au jour le jour afin de permettre la traçabilité.

k.-Les salaires des agents de l’Etat civils et militaires seront rééquilibrés (à rang et indices égaux, salaire égal). Tous les agents bénéficieront de mêmes avantages au titre d’avancement.

m.-Le paiement des salaires sous quinzaine envisageable

l.-Création un statut pour les chefs d’entreprise

Beaucoup d’autres points seront débattus dans le forum pour l’économie. 

INFRASTRUCTURES

53. Le Parti Républicain Haïtien envisage la construction de plusieurs autoroutes sur le triangle National et notamment sur les axes

a.-Les Routes Nationales seront payées par nombres de kilomètres

b.- Cette construction d’infrastructures routières sera faisable avec la recherche des partenaires internationaux pour la signature des accords de concession.

c.-Récréation des voies ferroviaires et rechercher le rallongement de la voie d’un département a l’autre.

e.- Construction de 5000 logements sociaux dans les zones rurales par an

f. -Construction d’un Réseau Virtual Personal Network (VPN) national.

Beaucoup d’autres points seront débattus dans le forum pour l’infrastructure, 

TRANSPORT

54. a.-Ouverture du transport aérien et ferroviaire à la concurrence. L’Etat gardera uniquement les infrastructures.

b.-En matière de prévention routière, une lutte contre la surcharge officielle dans les cars de transport interurbain sera engagée. Aussi instauration et installation des systèmes de vidéo surveillance et de géo-localisation dans les bus et cars de transport interurbain. 

c.-Immatriculation automobile avec plan de domicile, photo et contact complet.

Beaucoup d’autres points seront débattus dans le forum pour le transport.

Ministère de l’Intérieur

55. a.- Les fonctions préfectorales seront reprises sous la super vision du délégué et vice-délégué départemental.

b.-Les maires assumeront les rôles de magistrats municipaux au sens complet.

c.- La police sera sous l’autorité des maires dans les arrondissements.

d.-Les délégués des départements seront élus.

e.-Les citoyens devraient déclarer leur plan de domicile aux mairies de compétence et en informer lors de chaque changement de domicile. Une géo-localisation des domiciles est envisageable

f.-Un nouveau corps de police sera créé. Il comportera les officiers de police judiciaires de gendarmerie et de la police actuelle.

g.-Le pays sera doté d’un corps de police judiciaire et d’un corps de police de proximité ou communale (travaillant en uniforme sous l’autorité de l’administration territoriale).

h.-La réduction des partis politiques reste une priorité (passage du multipartisme à 5,6 partis par exemple) 

SECURITE NATIONALE

56. Il n'est pas nécessaire d'engloutir assez d'argent dans l'armement sans un ennemi réel à court ou moyen terme. La nécessité d'une reforme approfondie de nos forces de défense s'impose. Nous préconisons la signature de plusieurs accords de défense avec des nations amies, et des pactes de non-agression avec nos voisins

a)      Le corps de gendarmerie sera dissout (ces éléments pourront soient rejoindre la nouvelle police judiciaire ou rejoindre le corps des armées.

b)      La police actuelle sera dissoute. (Les officiers de police pourrait soient rejoindre la nouvelle police judiciaire ou la police de la cité).

c)      L’armée nationale sera professionnalisée en profondeur.

d)     Une multiplication des infirmeries militaires sur le Territoire national

e)      Gèle du recrutement pour une durée de 5 ans.

AGRICULTURE

57. Mécanisation de notre production agricole en facilitant l’accès au crédit matériel aux agriculteurs.

Beaucoup d’autres points seront débattus dans le forum pour l’agriculture. 

INDUSTRIE ET ENERGIE & ENVIRONNEMENT

58. Démarrage de la zone franche industrielle par la négociation avec des firmes occidentales et asiatiques et latino de la délocalisation vers Haïti de leur production.

Ouverture de la production et la distribution électrique à la concurrence

La coupe des essences forestières sera gelée sur une période de 10 ans.

Les mines d’or et autres nationalisées et mise à la disposition des populations qui vendront uniquement au comptoir Etatique

Beaucoup d’autres points seront débattus dans le forum pour l’industrie, énergie et environnement.

CONGES

59. Nous comptons d’harmoniser les périodes de congés pour tous les agents des secteurs publics, privés et vacances scolaires. Les périodes iront du 1er Juin au 31 Aout. Et seront pris par tiers. Les stagiaires remplaceront les agents en congé. Chaque parent pourrait ainsi vivre un temps permanent avec sa famille.

12.  RETRAITES

Les personnes retraitées devraient percevoir leur droit 30 à 60 jours après le départ à la retraite.

SPORT

60. L’Etat injectera les moyens nécessaires tous les ans dans le développement du sport.

Les championnats de football seront pris en charge sur 5 ans et les acteurs percevront des salaires (pour les championnats Elite 1 et 2).

Les grandes entreprises seront conviées à apporter le sponsoring au développement du sport contre des avantages fiscaux.

 v  LA DOUBLE NATIONALITE

61. Le Parti Républicain Haïtien  reconnaitra la double nationalité. Le droit de vote sera reconnu à tous les Haïtiens détenant une nationalité étrangère, résidant sur le territoire national et régulièrement inscrit sur une liste électorale.

Beaucoup d’autres points seront débattus dans le forum pour la double nationalité. 

DROIT D’AUTEUR

62. Les opérateurs des services de téléphonie, de l’Internet et autre activité multimédia verseront des droits aux structures de gestion des droits d’auteurs.

Les copies des œuvres seront réprimandées.

REFORME LEGISLATIVE

63. Le parlement sera composé de deux chambres

Une chambre communale constituée des représentants des communes proportionnellement reparties

Une chambre sénatoriale constituée des représentants des régions reparties a parts égales.

Beaucoup d’autres points seront débattus dans le forum pour  la reforme législative.

DROIT DE L’HOMME

64. Le Parti Républicain Haïtien envisage de créer une brigade pour la protection citoyenne.

Des lignes téléphoniques vertes seront ouvertes dans les services de la présidence pour recevoir les plaintes et autres dénonciations.

Beaucoup d’autres points seront débattus dans le forum pour le droit de l’homme. 

AUTRES DECISIONS

65. a.-Instaurer la promotion au mérite dans la fonction Etatique

b.- Réformer radicalement la législation, la fiscalité : Haïti croule sous une tonne de paperasses et crève des tracasseries. Il faut drastiquement simplifier (voire supprimer) toutes ces usines à papier qui sont une perte de temps pour les citoyens.

c.-Rétablir un contrôle des prix dans les secteurs du logement et de l'alimentation pour restaurer des niveaux de prix normaux par rapport aux salaires. Imposer une baisse des prix à ces deux secteurs, principaux responsables d'un appauvrissement sans précédent des citoyens ordinaires.

d.-Les dossiers dans les administrations seront chronométrés à chaque arrivée pour le suivi.

e.-Les conditions de création des infrastructures médiatiques seront allégées. Et les délits de presse dépénalisés pour rejoindre les normes universellement acceptables.

f.-Le  Parti Républicain Haïtien créera une académie de sciences pour détecter les enfants génies et les former pour les recherches scientifiques au profit de l’espèce humaine, de la nation et du peuple.

g.-Organisation d’un concours national de l’invention et assistance publique pour les lauréats.

h.- Création d’une académie de sport pour détecter et former des jeunes talents nationaux afin de vendre la gloire du peuple Haïtien.

i.-Création d’une académie Militaire pour mettre en place les germes d’une armée futuriste et de développement.

Enfin, un referendum sera organisé par le Parti Républicain Haïtien pour l'adoption :

1.     D’une nouvelle constitution

2.     D’un nouveau hymne nationale

3.     D’un nouvel emblème (le corbeau remplace le bonnet furgien)

4.     D’une nouvelle dénomination patriotique

6.     D’une nouvelle Devise (Solidariste - justice - Prospérité)

7.     D’une nouvelle République (Dix nouveaux états avec un gouverneur élu dans chaque état)

8.     D’une Indépendance des Communes et des Sections Communales par rapport au pouvoir central.

9.-  D’une nouvelle force armée Haïtienne

10. D’une Nouvelle force gendarmerie.  

Tout compte fait, le Parti Républicain Haïtien doit travailler parmi les citoyens Haïtiens pour ainsi avancer avec le peuple dans une même direction. Il est incontestable aujourd'hui que la seule solution qui doive s'imposer aux sympathisants du Parti Républicain Haïtien est :"unité ". L’unité de tous ceux ou celles qui avaient di non à l'extrémiste et aux anti-changements et oui au changement global et durable (sur le plan social, économique, culturel, environnemental, intellectuel et politique).Car la tradition des valeurs républicaines :"l'union fait la force".

 Ensemble, bâtissons un pays plus égalitaire, plus juste, plus solidaire, plus libre, plus démocratique, plus vert et plus prospère.

Vive les Républicains ! vive Haïti, la terre donc nous sommes les maitres !

Posté par partirepublicain à 02:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]